Pas d'allergies!

L’allergie est aujourd’hui un phénomène courant qui peut se faire sentir dès la première année de la vie d’un enfant.

Cela est dû principalement à l'hérédité, à l'influence anthropique de l'environnement et à la transition vers les aliments synthétiques au cours des deux dernières décennies. Ce qui compte, ce n'est pas comment vous combattez les symptômes de la maladie, mais comment vous déterminez les causes de son développement. Nous examinerons les points suivants: que faire si l’enfant a déjà manifesté les premiers symptômes de l’allergie.

Les allergies sont une puissante réaction du système immunitaire à un stimulus. Cela peut être à la fois interne et externe. Le corps perçoit l'irritant comme potentiellement dangereux pour son fonctionnement, même dans les cas où aucun préjudice réel n'a encore été causé.

Donc, il y a deux types d'allergies:

Si, avec le premier type, rien ne peut être fait, le second peut être évité. Lorsqu'un enfant a tendance à présenter des réactions allergiques à un certain nombre de produits (il commence généralement au cours de la première ou de la deuxième année de la vie par un passage à la nutrition adulte), il est nécessaire de prendre des précautions et de protéger l'enfant autant que possible des irritants possibles.

Comment comprendre qu'un enfant a une allergie? Faites attention à un certain nombre de facteurs:

  • rougeur visible et éruption cutanée;
  • nez qui coule en permanence
  • tousser et éternuer;
  • inflammation de la membrane muqueuse des yeux, rougeur des protéines et larmes lorsque l'enfant ne pleure pas.

Le plus souvent, les symptômes sont exactement une irritation de la peau, qui comporte plusieurs étapes.

Le diagnostic exact du mécanisme d'une réaction allergique n'a pas encore été établi. Outre l'hérédité génétique, il existe un certain nombre de modèles déjà établis:

  1. Malnutrition tout au long de la grossesse. Des allergies risquent de se produire chez les bébés dont les mères ont mangé des fraises, des agrumes et des fruits de mer en abondance. Cette règle oscille et les mamans qui nourrissent encore le bébé avec du lait maternel.
  2. Un allaitement inadéquat, une transition brutale vers une nutrition artificielle. Les protéines du lait de vache sont un puissant irritant et toutes ses préparations pour nourrissons sont créées.
  3. Alimentation extra agressive, précoce ou excessive. Le choix du premier produit à injecter est très important, il est préférable de le déterminer avec votre médecin.
  4. Les stimuli externes, qui incluent les deux plantes, à savoir le pollen de fleurs (le plus célèbre est l’herbe à poux), et les produits chimiques. Animaux et insectes non moins irritants, à savoir leur laine et leur poison.

Important: les éventuelles réactions allergiques doivent être identifiées même au cours de la première année de la vie d’un enfant, en s’intéressant principalement à ses proches parents, à sa mère, à son père, à ses frères et sœurs, ainsi qu’aux grands-parents.

Le premier stade, prénatal, quand une femme enceinte mange avec un régime alimentaire spécial, si l’un des parents ou des proches du bébé a une forte allergie. La deuxième étape consiste à bien nourrir et nourrir le bébé avec des aliments non allergènes. avec une transition progressive vers une alimentation normale de 2 ans.

L'irritation survient après le passage des produits pris dans le système digestif, qui est conçu pour une certaine quantité de nourriture et les substances qui la composent. Le plus souvent, une allergie survient après avoir trop mangé un produit particulier.

D'où la principale règle de prévention - le tabou de la suralimentation. Au cours de la deuxième année de vie en particulier, il convient de faire attention à la quantité de nourriture que le bébé mange quotidiennement, ainsi qu'à la qualité de son alimentation. Les grands-mères disent: «Vous pouvez manger n'importe quoi», tandis que les médecins modernes ajoutent: «Mais, en quantités limitées!».

Les produits agressifs ne peuvent être administrés que dans les 10 à 12 mois de la vie du bébé, par exemple le poisson rouge et les agrumes, les œufs et le lait de vache. Il est nécessaire de protéger l’enfant des colorants alimentaires et de la chimie.

Il existe une liste générale de produits reconnus comme étant des allergènes forts.

  • Lait de vache: principal allergène des enfants de la première et de la deuxième année de vie. La raison - protéine, sursaturée de caséine, lactoglobuline, albumine et lactoalbumine. En priorité, les produits laitiers, qui contiennent ces composants dans une moindre mesure et sont non allergènes.
  • Blanc d'œuf: tous les types d'oiseaux, pas seulement le poulet. Le jaune est moins dangereux à cet égard. Le rejet de protéines est accompagné par le rejet de la viande de volaille.
  • Céréales et légumineuses: le seigle et le blé sont reconnus comme les produits les plus agressifs, suivis du riz, du sarrasin et de l'avoine, qui ne contiennent pas de gluten. Aujourd'hui, les allergies au soja sont abondantes, principalement en raison de son excédent d’aliments pour bébés.
  • Fruits de mer: les allergènes présents dans le poisson ne disparaissent pas par traitement thermique.
  • Suppléments nutritionnels: arômes, colorants, émulsifiants, arômes et conservateurs. Yaourts, jus, soupes et conserves en conserve interdits pour les adultes. Tabou sur le chewing-gum, le soda et les sauces.

Déterminez le tabou exact lorsqu'une allergie survient chez un enfant, uniquement sous le contrôle d'un pédiatre.

Il est possible de savoir sur quel produit spécifique un bébé a une allergie, uniquement en excluant alternativement les produits du régime alimentaire (attendre la réaction de 3 à 7 jours). L'alternative consiste à effectuer des tests spéciaux dans la clinique.

Il est important non seulement de manger ce que l'enfant mange, mais aussi de combien et de quelle manière cet aliment est cuit. Il suffit de respecter les règles de cuisson suivantes:

  • Râpez les pommes de terre et faites-les tremper dans de l'eau pendant une journée en changeant l'eau toutes les 3 heures, puis l'excès d'amidon et de nitrates est éliminé.
  • Pour éliminer des produits chimiques des céréales et des légumineuses, qui sont transformés par l'usine, il suffit de les placer dans l'eau pendant 60 à 120 minutes.
  • La viande doit être cuite dans de l'eau propre, en versant deux fois le bouillon obtenu jusqu'à ébullition, jusqu'à ce que toute la “mousse” soit éliminée.

Cuisson prioritaire: vapeur, au four, cuisson.

Les fruits, cuits au four ou bouillis pendant au moins 10 minutes, deviennent moins allergènes.

Important et régime. Après l'introduction d'un nouveau produit, vous devez attendre 3-5 jours pour observer la réaction du corps. Vous pouvez continuer l'appât uniquement avec un résultat positif (aucun signe d'irritation).

Dans la période de 1 à 2 ans de la vie, il est très important de suivre un régime, surtout si l'enfant a déjà développé une allergie. Ce sont les principes de base:

En cas d'allaitement ou d'intolérance au lait de vache, il est nécessaire d'adapter le régime alimentaire de la mère. Un régime sans allergies est prescrit par votre médecin traitant, vous ne pouvez pas le définir vous-même. Lorsque le bébé suit un régime artificiel, le nutritionniste procède à la correction du mélange de base, il est possible de le transférer sur des produits laitiers fermentés, ou des mélanges à base de lait de chèvre.

Les bébés souffrant d'allergies alimentaires se voient prescrire des suppléments un mois plus tard. L'introduction de nouveaux produits n'est possible qu'avec la recommandation d'un nutritionniste. Important: la viande peut être entrée au plus tôt 9 mois, idéalement, seulement après un an.

Les fruits sont introduits dans le régime alimentaire au dernier tour, l'âge minimum étant de 10 mois.

Après 1 an, avec une forte réaction allergique au lait de vache, on observe souvent une privation de protéines, qui ne peut durer que 4 à 12 mois, selon les recommandations du diététicien.

La règle principale: demandez conseil à une nutritionniste à temps qui, après avoir traité les données des tests d'allergie, sera en mesure de concevoir un régime optimal pour le bébé et la mère si elle allaite encore.

La base de la vie dans une maison avec des allergies est le respect de certaines règles d’ordre et de nettoyage tout au long de l’année.

Pas de plantes à fleurs dans la maison. Même dans ce cas. lorsque le bébé a des réactions négatives uniquement à la nourriture. Une réaction allergique au pollen des fleurs et des plantes peut souvent se produire.

Pas d'animaux avec fourrure et insectes. Protégez au maximum le lit et la chambre du bébé de la pénétration de mouches, de moustiques et de tiges provenant de la rue. Les chats et les chiens ne peuvent pas vivre dans le même espace avec une personne allergique, car leur protéine à travers la laine pénètre dans la chambre du bébé et peut irriter son corps.

L'interdiction des produits chimiques ménagers agressifs. La liste comprend les poudres à laver et surtout les poudres à blanchir. Les assainisseurs d’air, les nettoyants pour vitres, peuvent tous causer des dommages irréparables.

Élimination des «collecteurs de poussière»: peluches, chaises, etc., littéralement tous les endroits où la poussière s'accumule habituellement.

Important: l’espace stérile nuit également au bébé, qui atteint à peine un an. Il est nécessaire de faire un nettoyage humide régulier sans produits chimiques ménagers, pour ventiler la pièce une fois par jour. sauf pour la période de floraison des fleurs sauvages. quand il faut faire le contraire.

Traitement des enfants de plus d'un an. mais moins de trois ans «il s’agit principalement de prévention. Il est important de surveiller la propreté des vêtements, de ne choisir que des vêtements en coton doux et en tissu de coton qui ne causent pas d'inconvénients et contribuent au développement de la diathèse en dermatite.

Important: il n’existe pas de médicament optimal pour éliminer les allergies. Ils ne produisent que des médicaments qui éliminent les symptômes et les effets de la maladie, mais c’est la prévention constante qui est à l’origine de la lutte. décrit ci-dessus.

Les préparations pour le traitement ne choisissent qu'un médecin. parfois, cela peut prendre plusieurs mois, car il n'est pas toujours possible d'identifier exactement l'allergène. Par conséquent, en période d'exacerbation, suivez les conseils de prévention indiqués.

La prescription d'un médicament repose sur des informations sur la famille et des tests sanguins immunologiques. Si la maladie a commencé et que, à partir d'une simple diathèse, s'est transformée en eczéma ou en dermatite atopique, des échantillons de peau sont prélevés pour analyse.

La dermatite atopique est une maladie permanente pathologique due à une réaction allergique du corps à un irritant. Comme d'habitude, a un caractère permanent jusqu'à la puberté ou accompagne une personne pendant plus d'un an de sa vie jusqu'à sa mort. L'allergie avec ceci s'applique à la plupart des aliments, substances et éléments.

Le principal problème de la dermatite est de traiter correctement les plaies qui se forment sur les plis des bras et des jambes et qui apparaissent également sur les joues sous une forme négligée.

Les plaies ouvertes et les vésicules (eczéma) doivent être traitées avec tout médicament non agressif qui tue les microbes et les bactéries (le médecin doit vous donner des précisions exactes!). Ensuite, enveloppez-vous en une seule couche avec un bandage stérile. Le but de cette action - le bébé ne doit pas rayer, déchirer et toucher les plaies. causant une infection dans le corps.

En cas d'irritation (l'enfant essaie de se peigner), il est nécessaire d'appliquer des sédatifs, des crèmes et des gels spéciaux. que le médecin doit également prescrire.

Des éruptions cutanées provoquant des démangeaisons graves surviennent lorsque divers produits allergènes sont ingérés. Cette condition est très dangereux développement d'effets indésirables qui peuvent nuire considérablement à la santé de l'enfant. Les parents doivent faire très attention aux allergies alimentaires chez les enfants.

Le développement d'éruptions cutanées allergiques apparaissant sur la peau après la consommation de certains aliments est appelé allergie alimentaire. Cette condition est également commune chez les garçons et les filles.

Un enfant allergique sur trois a des allergies alimentaires. Les symptômes indésirables peuvent survenir à tout âge. Même dans l'année qui suit la naissance, les bébés peuvent présenter des manifestations allergiques.

Les facteurs qui provoquent cette forme d’allergie sont divers produits à fort effet allergisant. Les allergènes qui pénètrent dans l'organisme passent par le tractus gastro-intestinal et sont facilement absorbés. Une fois dans le sang, les composants étrangers sont reconnus par les cellules du système immunitaire.

Le contact avec l’allergène provoque l’apparition d’une cascade de réactions inflammatoires. Au cours de leur développement, une quantité énorme de substances biologiquement actives est libérée. Un signe spécifique de l'allergie est une augmentation du niveau d'immunoglobuline E. Normalement, la quantité de cette substance est toujours la même. Une augmentation du taux d'immunoglobuline E peut indiquer le développement d'une réaction allergique.

La bradykinine et l'histamine sont d'autres substances qui contribuent également à l'inflammation. Ils affectent le ton et le diamètre des vaisseaux sanguins. L'augmentation de la concentration de ces substances entraîne un fort spasme des artères périphériques, ce qui contribue à une forte diminution de la pression artérielle et à une altération de la fonction contractile du cœur.

Les substances biologiquement actives formées lors d'une réaction allergique ont un effet néfaste sur les organes du tractus gastro-intestinal. Cela conduit à des troubles digestifs, ainsi qu'à une diminution de la fonction motrice de l'intestin. Si les allergènes ne sont pas rapidement éliminés du corps, les symptômes néfastes peuvent persister longtemps.

Les produits contre les allergies alimentaires sont nombreux. Souvent, un facteur provocateur qui déclenche un processus allergique devient une substance aux propriétés antigéniques prononcées.

Parmi les causes les plus courantes d'allergies alimentaires:

  • Agrumes et autres fruits tropicaux. Les substances extractives et les acides de fruits ont des propriétés allergènes prononcées. Même une petite quantité de ces fruits exotiques contribue à l'apparition d'allergies indésirables.
  • Fruits de mer Pour la première fois, de nombreuses mères les ajoutent au régime alimentaire des enfants dans 3-4 ans. C'est à cette époque que les premiers signes d'allergie sont le plus souvent enregistrés. Très souvent, les fruits de mer provoquent un œdème de Quincke. Même des cas de choc anaphylactique ont été rapportés.
  • Chocolat et tous les bonbons, y compris les fèves de cacao.
  • Lait de vache protéiné. 50% des enfants américains ont une sensibilité et une intolérance accrues à ce produit. Habituellement, les premiers signes de la maladie se développent au cours de la première année de la vie d’un enfant. À cette époque, de nombreuses mamans diluaient du lait adapté avec du lait de vache ou faisaient bouillir des bouillies de lait.

Les allergies alimentaires se manifestent de différentes manières. La gravité des symptômes dépend de l'âge de l'enfant, de l'état initial d'immunité et de la présence de maladies chroniques concomitantes.

Les signes les plus caractéristiques d'allergies alimentaires:

  • Des démangeaisons ou des cloques rouges sur tout le corps. Chez les jeunes enfants, ce symptôme apparaît assez clairement. La peau a l'air enflammée et présente de multiples marques de rayures.
  • Démangeaisons insupportables. Il se produit à la fois le jour et la nuit. Peut augmenter après le bain ou lorsque l'eau entre en contact avec la peau. La nuit, les démangeaisons sont légèrement réduites.
  • Grande faiblesse. Des démangeaisons persistantes épuisent gravement le bébé. Il devient plus léthargique, refuse de manger. L'appétit de l'enfant s'empire. Avec une longue allergie alimentaire, les bébés commencent à perdre du poids.
  • Douleur abdominale. Il n'y a pas toujours. La douleur survient en présence de maladies associées au tractus gastro-intestinal.

Pour identifier avec précision quel produit est l'allergène chez un bébé, des examens supplémentaires sont nécessaires. Aux fins de tels tests, les parents devraient montrer le bébé à un allergologue. Le médecin examinera l'enfant et effectuera des études de diagnostic qui aideront à déterminer toutes les causes de l'allergie.

Actuellement, les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer les allergies alimentaires:

  • Test sanguin général. Avec les allergies, le nombre de leucocytes augmente et la RSE augmente. Le nombre de lymphocytes et d’éosinophiles augmente dans la formule des leucocytes. Ces cellules sont responsables du développement de réactions allergiques dans le corps.
  • Biochimie sanguine. Vous permet d’établir des comorbidités avec des symptômes similaires. Pour le diagnostic différentiel, le niveau de bilirubine, de transaminases hépatiques, de phosphatase alcaline et d'amylase est déterminé. Ces indicateurs caractérisent le travail du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas.
  • Détermination du niveau d'immunoglobuline E. A chaque âge, il existe certaines normes de cette substance. Tous les laboratoires proposent également leurs valeurs normales de l'indice (basées sur les réactifs utilisés pour effectuer les analyses). Au cours des réactions allergiques, le taux d'immunoglobuline E augmente plusieurs fois.

Pour le traitement des allergies alimentaires utilisé plusieurs méthodes. Se débarrasser complètement de cette maladie est impossible. Les allergies alimentaires resteront avec l'enfant pour le reste de sa vie. La surveillance du développement de nouvelles exacerbations de la maladie devrait être constante.

Dans l'identification des allergies alimentaires chez le bébé, les médecins recommandent:

  • Suivez un régime hypoallergénique. Tous les produits ayant de fortes propriétés allergènes sont complètement exclus du régime alimentaire du bébé. Suivez les recommandations sur la nutrition devrait être tout au long de la vie.
  • La nomination de médicaments gastro-intestinaux. Ces médicaments aident à éliminer les symptômes indésirables qui se produisent dans l'estomac ou les intestins après la consommation de produits allergènes. Les médicaments peuvent être prescrits sous forme de cours (pour soulager les symptômes indésirables de l'exacerbation) et de manière permanente. Ces médicaments aident à normaliser la fonction motrice des intestins et à améliorer la digestion.
  • Normalisation de la routine quotidienne. Un sommeil complet et de haute qualité est très important pour la récupération rapide du corps de l'enfant. Les enfants doivent se reposer dans l'après-midi au moins 2-3 heures. La nuit, le bébé devrait dormir vers 9 heures.

Pour éliminer les symptômes néfastes que l’enfant ressent avec une gêne prononcée au cours de la période aiguë de la maladie, les médecins recommandent les groupes de médicaments suivants:

  • Antihistaminiques. Peut être utilisé sous forme de comprimés, pommades, crèmes, ainsi que par injections. Ils sont généralement prescrits pendant 5 à 7 jours pour soulager les symptômes d'inconfort. Aide à éliminer les démangeaisons prononcées et à normaliser le sommeil. Ils sont généralement utilisés 1 à 2 fois par jour. Pour le traitement des allergies alimentaires, vous pouvez utiliser les outils suivants: Claritin, Suprastin, Loratadin, Zyrtec, Erius et bien d’autres.
  • Hormonal. Souvent utilisé dans les maladies graves et pour éliminer les démangeaisons cutanées. Traiter les hormones avec l'aide d'hormones à tout âge. L’effet de ces fonds dure généralement longtemps. Avec une utilisation prolongée, des effets secondaires systémiques peuvent survenir. Quand ils apparaissent, les médicaments hormonaux sont annulés.
  • Apaisante. Ils aident à normaliser le sommeil et aident également à réduire l'anxiété accrue résultant de démangeaisons prolongées et douloureuses. Pour les enfants, les bouillons et les infusions préférés préparés à partir de plantes médicinales à la maison. À un âge plus avancé, vous pouvez utiliser des gouttes contenant des extraits de plantes. La mélisse, la menthe et l'origan ont un effet sédatif.
  • Crèmes et onguents curatifs. Ils contiennent des composants actifs à action antihistaminique et anti-inflammatoire. Appliquez localement sur la zone de la peau enflammée. Peut être utilisé pendant longtemps. Aide à éliminer les démangeaisons de la peau, ainsi qu’à adoucir et hydrater la peau.
  • Complexes multivitaminés. Ils aident à restaurer le système immunitaire et renforcent le corps des enfants affaibli pendant la période d'exacerbation de l'allergie. Nommé pour 1-2 mois. Permis de consommation d'échange de médicaments multivitamines deux fois par an - pour renforcer le système immunitaire.
  • Les médicaments qui affectent la motilité intestinale. En cas de selles liquides graves, des sorbants sont prescrits. Habituellement, 2-3 heures de réception suffisent pour obtenir le résultat. Pendant l'utilisation de sorbants devrait boire beaucoup de liquides. Cela contribue au meilleur travail des médicaments et à la réalisation rapide de l'effet.

Le régime alimentaire du bébé souffrant d’allergies alimentaires doit être soigneusement planifié. Même une petite quantité de produits allergènes ne devrait pas être autorisée dans l'assiette pour bébé. Toute violation du régime alimentaire contribue au développement de nouveaux symptômes allergiques indésirables.

La nutrition médicale d'un enfant souffrant d'allergies alimentaires suggère un menu complètement varié et savoureux. Les mamans doivent se rappeler que tous les produits autorisés à être utilisés peuvent être préparés de différentes manières. De nombreux légumes se complètent parfaitement, vous pouvez créer des combinaisons très savoureuses et variées.

Pour les bébés souffrant d'allergies alimentaires, les aliments hautement allergènes devraient être complètement exclus. Il s'agit notamment de viande et de volaille rouges, de baies et de fruits brillants, de fruits de mer et de poisson, d'agrumes, de noix, de chocolat et de fruits tropicaux. Les légumes oranges peuvent également causer des symptômes indésirables chez un enfant.

Les courgettes, les courges, les brocolis, les choux-fleurs, les concombres, les poissons blancs, les poitrines de poulet, les pommes vertes et les poires sont les plus sûrs. Il n'y a presque pas d'allergènes dans ces produits. Ils peuvent être ajoutés en toute sécurité au régime alimentaire des enfants - sans craindre de possibles allergies. Les réactions allergiques à ces produits sont très rares.

Pour la cuisson du porridge, vous pouvez utiliser du lait de chèvre. Une telle solution serait une excellente option si les options habituelles sont impossibles. Le porridge et le lait aigre cuit avec du lait de chèvre, comme la plupart des enfants. Ces produits constitueront un excellent ajout au menu d'un enfant de 1 à 2 ans.

Si votre bébé a une intolérance au gluten, vous devez alors éliminer complètement du menu tous les produits pouvant le contenir. Les pâtisseries au blé ordinaires peuvent causer de graves allergies chez un enfant. Il est préférable de privilégier les céréales alternatives et les céréales ne contenant pas de gluten. Manger de la bouillie d'avoine à de tels bébés ne devrait pas être, car cela pourrait entraîner l'apparition d'éruptions cutanées allergiques.

Pour identifier tous les allergènes susceptibles de provoquer des allergies alimentaires, vous devez surveiller de près tout ce qui arrive au bébé dans une assiette. Pour simplifier un tel contrôle, on peut tenir un journal nutritionnel. Il devrait enregistrer tous les produits qui font partie des repas quotidiens préparés.

Ces registres aideront à identifier tous les produits qui provoquent chez l'enfant des symptômes d'allergie. Quand ils se produisent, prenez des notes dans le journal de nutrition, en indiquant exactement quels symptômes sont apparus. Ces registres aideront également l’allergologue à formuler des recommandations détaillées sur la nutrition.

Tenir un journal devrait être constamment. La tenue de tels registres est particulièrement importante au cours des trois premières années de la vie d’un enfant. À ce stade, le comportement alimentaire est définitivement formé et pratiquement tous les aliments de base sont introduits dans le régime alimentaire du bébé. Tenir un journal intime à un âge plus avancé vous permettra d'identifier d'autres allergènes susceptibles de provoquer des symptômes indésirables chez un enfant.

Lorsque les premiers symptômes d'allergie apparaissent, l'enfant doit être présenté au pédiatre. Souvent, les manifestations allergiques s'apparentent à des symptômes similaires qui apparaissent dans diverses maladies du tractus gastro-intestinal. Le médecin effectuera un examen et prescrira des tests qui aideront à déterminer la cause exacte de la maladie.

Pour éliminer les allergènes du corps, vous devez vous laver la bouche avec de l'eau bouillie ordinaire. À l'hôpital, recours à un lavage gastrique. En règle générale, cette procédure est effectuée uniquement lorsque les symptômes de la maladie sont exprimés. Si le bébé a des douleurs abdominales et un trouble grave des selles, vous pouvez utiliser des absorbants. Ils aident assez efficacement à guérir tout.

Pour éliminer les démangeaisons, un antihistaminique doit être administré à l’enfant. Habituellement, avant un examen médical, vous ne devez pas donner plus d'un comprimé. Cette posologie est suffisante pour réduire les symptômes indésirables. Dans certains cas, les médecins recommandent de donner un lavement à l'enfant. Il aide également à éliminer les allergènes du corps.

Pour améliorer le bien-être, donnez au bébé le plus de liquide possible.

En cas d'allergie alimentaire, il est préférable de nourrir l'enfant avec de l'eau bouillie ordinaire, refroidie à la température ambiante. Lorsque les symptômes d'allergie augmentent, vous devez impérativement faire appel à un médecin ou à une brigade d'ambulances. Avec le développement de l'œdème de Quincke ou un choc anaphylactique peut nécessiter une hospitalisation d'urgence du bébé à l'hôpital, où il sera aidé par des experts.

Afin d'éviter les symptômes indésirables d'allergies alimentaires, des mesures prophylactiques doivent être observées. Toutes les règles doivent être strictement suivies, sans exception. Toute ingestion de la plus petite quantité possible d'allergène dans le corps peut contribuer à la détérioration de la santé.

Pour éviter les allergies alimentaires, vous devriez:

  • Régime de contrôle. L'adhésion au régime hypoallergénique contribue au bon fonctionnement du système immunitaire et à une excellente digestion. L’exclusion des aliments allergènes contribue à maintenir un mode de vie familier et à éviter l’apparition de symptômes indésirables.
  • Renforcer l'immunité. Une bonne nutrition, un sommeil de 9 heures, des jeux en plein air et un durcissement aident à normaliser le système immunitaire.
  • Exclure les aliments hautement allergènes du régime alimentaire pendant la grossesse et l'allaitement. Même de petites indulgences peuvent entraîner le développement d'une dermatite atopique grave ou d'une diathèse chez un enfant. Les futures mères (ainsi que les femmes qui allaitent) devraient toujours tenir un journal de nutrition. Il listera tous les produits consommés pendant la journée. Ces registres aideront les mères à déterminer plus facilement ce qui contribue au développement des allergies alimentaires chez les bébés.

Observé régulièrement par un allergologue. Tous les bébés souffrant d'allergies alimentaires doivent faire l'objet d'un dépistage afin d'identifier le groupe d'allergènes. Ce test permettra d’identifier tous les produits allergènes possibles et même cachés pouvant conduire au développement d’allergies alimentaires.

  • Surveiller l'hydratation de la peau. Pendant la période d'exacerbation des allergies alimentaires, la peau devient très sèche. Après les bains ou les averses, la sécheresse peut augmenter considérablement. Pour hydrater la peau, vous pouvez utiliser des hydratants spéciaux - Emolent. Ils devraient être appliqués 2-3 fois par jour. Ces outils peuvent être utilisés pendant longtemps.
  • Restriction des procédures d'hygiène. Lors de l’exacerbation des allergies, le bébé ne doit pas rester longtemps dans l’eau. 10-15 minutes suffisent généralement. Des procédures d'hygiène plus longues peuvent augmenter les démangeaisons et l'apparition de nouvelles éruptions cutanées. Après le bain ou la douche, appliquez un remède ou une pommade sur les zones enflammées et laissez-les jusqu'à absorption complète.

Un suivi régulier de l'évolution des allergies alimentaires prévient le développement de la maladie. Suivre un régime et renforcer le système immunitaire réduira considérablement le risque d'exacerbations à l'avenir.

Pour savoir pourquoi les allergies alimentaires apparaissent, voir l'explication de M. Komarovsky dans la vidéo suivante.

Les réactions allergiques sont de plus en plus fréquentes chez les jeunes enfants. Les causes des allergies peuvent être à la fois l'hérédité et la transition vers un nouvel aliment. Avant de commencer le traitement, vous devez vous assurer que les symptômes qui apparaissent indiquent une allergie.

Les symptômes d'allergies alimentaires se manifestent par une éruption cutanée, une rougeur sur les joues d'un enfant et des démangeaisons. Peut apparaître urticaire et même angioedema. Les symptômes caractéristiques de cette maladie sont un gonflement de la peau et de la membrane muqueuse des yeux.

Dans ce cas, il est nécessaire d'appeler d'urgence la voiture de l'ambulance pour une nouvelle hospitalisation. Lorsque les allergies alimentaires irritent toute la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal, elles s'accompagnent de coliques, de constipation, de vomissements, de régurgitations et d'excréments avec de la mousse. La réaction allergique se produit en raison du faible degré de protection des anticorps qui se trouvent sur la membrane muqueuse de l'estomac et sont conçus pour détruire les allergènes qui ont pénétré dans le corps de l'enfant.

Cette allergie est accompagnée de rougeurs, d'éruptions cutanées et de démangeaisons sur le visage d'un enfant. Les causes des allergies peuvent être:

  • réaction aux poils d'animaux;
  • poussière et saleté dans la pièce;
  • réaction à un nouveau produit alimentaire;

Dans la plupart des cas, l’allergène principal est un nouveau produit alimentaire. L'immunité d'un petit enfant étant peu développée, le régime alimentaire doit être abordé avec beaucoup de responsabilité. Fondamentalement, un pédiatre diagnostique une diathèse et prescrit un traitement supplémentaire.

Aux premiers symptômes indiquant une réaction allergique, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Sinon, les éruptions cutanées et les rougeurs peuvent couvrir tout le corps de l'enfant.

Avant de prescrire un traitement, le pédiatre doit identifier l'allergène dans le corps de l'enfant. Ensuite, un régime alimentaire particulier est attribué et les réactions du corps sont observées.

Les principales étapes du traitement:

1 traitement externe. Un pédiatre prescrit une série de médicaments qui soulagent les réactions et les symptômes allergiques. Également nommé une crème spéciale qui soulage les rougeurs et les démangeaisons;

2Traitement interne. Le médecin prescrit des médicaments qui affectent de manière bénéfique le travail du tractus gastro-intestinal. Ils doivent être utilisés strictement selon la recette, en observant le dosage;

3Application de crème pour bébé. Il élimine les effets des allergies et a un effet doux sur la peau tendre du bébé.

Le visage de l'enfant est un indicateur de sa santé. Les parents doivent surveiller de près tous les symptômes pouvant apparaître sur le visage de l'enfant. Pour que la maladie ne devienne pas chronique, il est nécessaire de contacter le médecin à temps.

En cas d’allergie alimentaire, la tâche principale de tout parent est de créer correctement un menu pour l’enfant. Il devrait recevoir toute la composition utile de micro-organismes pour une croissance et un développement plus poussés.

Avec une détermination précise de l'allergène, il est nécessaire d'exclure du régime tous les aliments contenant cette substance.

Si les allergies sont causées par des produits laitiers, l’alternative sera:

Si les allergies sont causées par des œufs, une alternative utile sera:

Dès le plus jeune âge, il est nécessaire de discuter avec votre enfant des allergies alimentaires, de l'informer des produits pouvant être consommés et des produits à éviter. Ainsi, l'enfant ne se sentira pas lésé dans quelque chose, cela l'aidera à être un membre à part entière de la société.

L'allergie est une violation du fonctionnement normal et de l'inflammation des systèmes corporels, en tant que manifestation de la réaction protectrice du système immunitaire face à de dangereuses influences externes. Les allergies chez un enfant d'un an ne doivent pas être négligées. Si vous n’effectuez pas un traitement approprié, l’évolution de la maladie peut entraîner une rhinite chronique, un asthme bronchique, un eczéma ou une complication aussi grave que le choc anaphylactique.

Pour les nourrissons caractérisés par une perméabilité accrue des surfaces muqueuses du nez et des intestins. L'immaturité du mécanisme immunitaire ne permet pas la production d'une quantité suffisante d'anticorps actifs pour protéger le corps contre les allergènes. En conséquence, des agents étrangers envahissent le sang et provoquent une réaction aiguë du corps.

À mesure que le bébé grandit, les fonctions des systèmes internes s'améliorent. Le processus de survenue de réactions allergiques varie. Sous l'influence de substances - des allergènes dans le corps d'un enfant se forment des substances biologiquement actives, telles que l'histamine. En contact avec des substances provocatrices, l'histamine peut déclencher le processus inflammatoire.

La normalisation du système immunitaire entraîne le fait que de nombreuses réactions allergiques observées chez un nourrisson disparaissent à l’âge de trois ans et ne reviennent pas tout au long de leur vie. La plupart de tout cela concerne l'intolérance alimentaire.

Les organes suivants de l’enfant réagissent à une irritation allergique:

  • Système respiratoire. Le bébé a une congestion nasale, une inflammation et un gonflement de la muqueuse nasale, des éternuements et une toux sèche. La rhinite apparaît, le mucus liquide clair est sécrété, la respiration est difficile. Si le traitement n'est pas effectué, un bronchospasme peut survenir, une respiration sifflante et un essoufflement apparaissent.
  • Organes digestifs. Lorsque les allergies alimentaires ont un bébé, il y a des coliques intestinales, des douleurs paroxystiques et des crampes abdominales, des selles bouleversées, des flatulences, des nausées et parfois des vomissements.
  • Peau Sur le visage, les surfaces des extenseurs des bras et des jambes, le dos des mains, les fesses apparaissent des éruptions cutanées et un gonflement. Les éruptions cutanées peuvent être des bosses, des boutons, des cloques, des cloques, des pustules. La couleur de l'éruption est différente: du blanc et du rose pâle au rouge et au violet. Voir à quoi ça ressemble sur la photo. L'enfant ressent une sensation de démangeaison, de brûlure et souvent de démangeaisons. La peau dans les zones d'éruption perd de l'humidité et commence à se décoller, ce qui peut entraîner l'apparition de fissures et de blessures.
  • Les yeux réagissent souvent par un gonflement des paupières, des coupures, des rougeurs et des larmoiements.

Facteurs influençant la survenue d'allergies:

  • Restauration inappropriée. Les erreurs qui conduisent à une intolérance alimentaire chez un enfant commencent par l’alimentation de la mère. L’inclusion dans le régime alimentaire d’une femme qui allaite d’allergènes potentiels, l’attachement intempestif du nouveau-né au sein, une transition précoce vers une alimentation artificielle entraînent une diathèse chez le nourrisson. Une alimentation excessive et monotone de l'enfant sans tenir compte des recommandations du pédiatre est un facteur supplémentaire de l'apparition de la maladie. Le traitement de tout type d'allergie nécessite l'adhésion à un régime hypoallergénique.
  • Prédisposition héréditaire On sait de manière fiable que la probabilité d'allergie est plus élevée chez les enfants dont les parents souffrent également de cette maladie. Habituellement, une sensibilité accrue se manifeste par rapport aux mêmes stimuli.
  • Maladie d'un enfant ou d'une mère. Les infections intestinales et respiratoires aiguës chez le bébé ou la femme enceinte, les maladies cardiovasculaires et l'hypoxie fœtale jouent un rôle négatif dans le développement des manifestations allergiques.
  • Allergie aux médicaments. L’intolérance d’un antibiotique aussi répandu que la pénicilline est très courante. En outre, les éruptions cutanées peuvent être causées par des préparations à base de plantes, des vitamines, des médicaments contenant du fer et du fluor. Dans ce cas, il faut interrompre la prise de médicaments problématiques et utiliser d’autres médicaments ayant un effet similaire.

Il est possible de traiter un enfant uniquement sous la surveillance d'un médecin, car l'utilisation de médicaments peut provoquer des effets indésirables. Le plus souvent, les irritations de la peau provoquent des antibiotiques et des agents hormonaux.

Si le bébé a tendance à avoir des allergies, le traitement consiste à suivre un régime excluant les fruits de mer, le lait de vache, les viandes fumées, les épices, les agrumes et le chocolat. Il est nécessaire d'étudier attentivement la composition des aliments et de refuser de les utiliser s'ils contiennent des stabilisants, des colorants, des conservateurs et des arômes.

Le transit intestinal est d’une grande importance. La constipation contribue à une absorption accrue des allergènes dans le sang, provoquant une exacerbation de la maladie.

Pour éliminer le contact cutané de l'enfant avec le chlore, la baignade doit être séparée, filtrée ou bouillie d'une eau moyennement chaude. Les produits hygiéniques et cosmétiques doivent être hypoallergéniques.

Pour le bébé, vous devriez choisir des vêtements et de la literie en tissus naturels, ainsi que des oreillers et des couvertures avec des charges synthétiques. Ne pas acheter des jouets lumineux avec une odeur piquante. En outre, il est nécessaire de ne pas garder d'animaux domestiques, d'oiseaux et de poissons d'aquarium.

En matière de logement, vous devez maintenir un microclimat propre et confortable. L'air intérieur doit être modérément humide et froid.

L’événement principal, qui permet de résoudre fondamentalement le problème des allergies, consiste à mettre fin au contact du corps de l’enfant avec la substance provocateur.

Pour déterminer avec précision l'allergène au cours de la période de rémission, des tests cutanés et un examen immunologique sont effectués.

Pour faciliter et normaliser l’état de l’enfant, éliminer la douleur, l’irritation et l’inflammation, le médecin peut vous prescrire des médicaments. L'utilisation de médicaments vise à éliminer la substance à l'origine de l'intolérance du corps et à éliminer les symptômes d'allergie.

Pour réduire la quantité d'histamine produite et sa neutralisation, les antihistaminiques sont utilisés sous forme de comprimés, de solutions pour préparations injectables, de sirops: cétrin, diazoline, tavegil, suprastine et autres. Les gels, les crèmes et les onguents sont appliqués à l'extérieur. De les traiter avec prudence, car ils peuvent augmenter l'effet d'autres médicaments.

Les antihistaminiques ne peuvent pas traiter les allergies, mais seulement en éliminer les symptômes. Ils ne peuvent être administrés aux enfants que par un médecin, à la posologie exacte et en respectant le nombre de jours recommandé.

Pour éliminer les allergènes intestinaux, on utilise des enterosorbants qui réduisent la perméabilité de l'épithélium intestinal, absorbent les substances nocives et les éliminent du corps. Le traitement de la microflore intestinale altérée est effectué à l'aide de probiotiques, qui suppriment les microbes pathogènes et favorisent la croissance de ceux-ci.

Afin de traiter correctement les allergies, les parents doivent savoir comment les distinguer des autres maladies présentant des symptômes similaires.

Les signes d'intolérance alimentaire peuvent être confondus avec l'intoxication alimentaire. Les larmes et les rougeurs des yeux sont caractéristiques de la conjonctivite. Les rhumes ont des symptômes similaires aux allergies: nez qui coule et toux.

Mais le plus souvent, les allergies sont confondues avec les maladies infectieuses des enfants, en raison de leur prévalence.

  • Scarlatine. Le premier symptôme est un mal de gorge et une hypertrophie des amygdales. Une petite éruption cutanée rouge vif se propage dans tout le corps, à l'exception du triangle naso-génien.
  • Varicelle Les éruptions cutanées sont de petites taches rouges au centre desquelles des bulles apparaissent rapidement. Le corps entier est affecté, y compris le cuir chevelu.
  • Roséole pédiatrique. Il se caractérise par une éruption cutanée rouge, provoquée par le virus de l'herpès.
  • Rubéole. Rouge éruption rare dispersée dans tout le corps. Un trait caractéristique est une augmentation des ganglions lymphatiques occipitaux.
  • Rougeole Initialement, le tableau clinique de la toux, des éternuements et du larmoiement est semblable à un rhume. Une caractéristique du développement est la distribution uniforme d’une large éruption cutanée abondante rouge vif, d’abord sur le visage et derrière les oreilles, puis sur les bras et le haut du torse et à la fin sur le bas du corps et les jambes.

Ce qui unit tous les types de maladies infectieuses virales et bactériennes, c'est qu'elles sont toutes caractérisées par des températures élevées. Dans les réactions allergiques, la température corporelle des enfants n'augmente pas.

Allergie chez les enfants d'un an

Tous les parents doivent savoir à quoi ressemble l’allergie de l’enfant. Cette maladie est répandue chez les enfants du groupe d'âge précoce. Les causes de la maladie sont héréditaires ou cachées dans l'environnement du bébé. La maladie est bénigne, modérée ou grave et passe sans laisser de trace avec un traitement approprié.

Particularités de l'allergie chez les enfants d'un an

Le plus souvent, chez les nourrissons, les allergènes qui pénètrent dans le corps par l’alimentation provoquent une réaction négative. Le mauvais régime de la mère qui allaite, les leurres précoces, les mélanges artificiels de mauvaise qualité sont des sources de diverses substances - dangereuses pour la santé des miettes. L'allergie chez un enfant âgé d'un an présente des symptômes éloquents:

  • diathèse - plaques squameuses rouges sur les joues, les pommettes, le menton;
  • urticaire - beaucoup de papules (tubercules enflés) de couleur rouge vif de formes diverses;
  • dermatite atopique - une éruption cutanée avec démangeaisons dans tous les plis, ulnaire, genou, aine;
  • eczéma - blister humide avec liquide trouble, croûtes, croûtes;
  • troubles digestifs - dysbactériose, selles liquides liquides, distension abdominale.

La moindre éruption cutanée se caractérise par de fortes démangeaisons provoquant une gêne et des inconvénients pour le bébé. Il pleure souvent et sans raison apparente, il est vilain et secoue les jambes et les bras avec agitation. Dans les cas graves, il existe un œdème de Quincke - gonflement du visage (paupières, lèvres), gonflement du larynx, de la langue. Les conséquences d'une telle lésion sont exprimées en respiration sifflante, essoufflement, accès de suffocation.

Traitement efficace des allergies chez un enfant d'un an

Visuellement, il est facile de remarquer que le corps du bébé émet des signaux alarmants. Les allergies sur la photo d'un enfant sont des exemples frappants: les symptômes et le traitement sont étroitement liés. La principale tâche des parents est de débarrasser le bébé de la source de l'allergène. Cela peut être des aliments dans le régime des mères ou des miettes (chocolat, noix, lait de vache, œufs de poule), des aliments complémentaires inappropriés ou un mélange artificiel. Traitement médicamenteux prescrit par le médecin traitant:

L'allergie est une violation du fonctionnement normal et de l'inflammation des systèmes corporels, en tant que manifestation de la réaction protectrice du système immunitaire face à de dangereuses influences externes. Les allergies chez un enfant d'un an ne doivent pas être négligées. Si vous n’effectuez pas un traitement approprié, l’évolution de la maladie peut entraîner une rhinite chronique, un asthme bronchique, un eczéma ou une complication aussi grave que le choc anaphylactique.

Pour les nourrissons caractérisés par une perméabilité accrue des surfaces muqueuses du nez et des intestins. L'immaturité du mécanisme immunitaire ne permet pas la production d'une quantité suffisante d'anticorps actifs pour protéger le corps contre les allergènes. En conséquence, des agents étrangers envahissent le sang et provoquent une réaction aiguë du corps.

À mesure que le bébé grandit, les fonctions des systèmes internes s'améliorent. Le processus de survenue de réactions allergiques varie. Sous l'influence de substances - des allergènes dans le corps d'un enfant se forment des substances biologiquement actives, telles que l'histamine. En contact avec des substances provocatrices, l'histamine peut déclencher le processus inflammatoire.

La normalisation du système immunitaire entraîne le fait que de nombreuses réactions allergiques observées chez un nourrisson disparaissent à l’âge de trois ans et ne reviennent pas tout au long de leur vie. La plupart de tout cela concerne l'intolérance alimentaire.

Les organes suivants de l’enfant réagissent à une irritation allergique:

  • Système respiratoire. Le bébé a une congestion nasale, une inflammation et un gonflement de la muqueuse nasale, des éternuements et une toux sèche. La rhinite apparaît, le mucus liquide clair est sécrété, la respiration est difficile. Si le traitement n'est pas effectué, un bronchospasme peut survenir, une respiration sifflante et un essoufflement apparaissent.
  • Organes digestifs. Lorsque les allergies alimentaires ont un bébé, il y a des coliques intestinales, des douleurs paroxystiques et des crampes abdominales, des selles bouleversées, des flatulences, des nausées et parfois des vomissements.
  • Peau Sur le visage, les surfaces des extenseurs des bras et des jambes, le dos des mains, les fesses apparaissent des éruptions cutanées et un gonflement. Les éruptions cutanées peuvent être des bosses, des boutons, des cloques, des cloques, des pustules. La couleur de l'éruption est différente: du blanc et du rose pâle au rouge et au violet. Voir à quoi ça ressemble sur la photo. L'enfant ressent une sensation de démangeaison, de brûlure et souvent de démangeaisons. La peau dans les zones d'éruption perd de l'humidité et commence à se décoller, ce qui peut entraîner l'apparition de fissures et de blessures.
  • Les yeux réagissent souvent par un gonflement des paupières, des coupures, des rougeurs et des larmoiements.

Facteurs influençant la survenue d'allergies:

  • Restauration inappropriée. Les erreurs qui conduisent à une intolérance alimentaire chez un enfant commencent par l’alimentation de la mère. L’inclusion dans le régime alimentaire d’une femme qui allaite d’allergènes potentiels, l’attachement intempestif du nouveau-né au sein, une transition précoce vers une alimentation artificielle entraînent une diathèse chez le nourrisson. Une alimentation excessive et monotone de l'enfant sans tenir compte des recommandations du pédiatre est un facteur supplémentaire de l'apparition de la maladie. Le traitement de tout type d'allergie nécessite l'adhésion à un régime hypoallergénique.
  • Prédisposition héréditaire On sait de manière fiable que la probabilité d'allergie est plus élevée chez les enfants dont les parents souffrent également de cette maladie. Habituellement, une sensibilité accrue se manifeste par rapport aux mêmes stimuli.
  • Maladie d'un enfant ou d'une mère. Les infections intestinales et respiratoires aiguës chez le bébé ou la femme enceinte, les maladies cardiovasculaires et l'hypoxie fœtale jouent un rôle négatif dans le développement des manifestations allergiques.
  • Allergie aux médicaments. L’intolérance d’un antibiotique aussi répandu que la pénicilline est très courante. En outre, les éruptions cutanées peuvent être causées par des préparations à base de plantes, des vitamines, des médicaments contenant du fer et du fluor. Dans ce cas, il faut interrompre la prise de médicaments problématiques et utiliser d’autres médicaments ayant un effet similaire.

Avertissement: incluez (/var/www/dux/data/www/rebenokrazvit.ru/wp-content/plugins/include-me/ya2-h2.php): www / dux / data / www / rebenokrazvit.ru / wp-content / plugins / include-me / plugin.php à la ligne 25

Avertissement: include (): Impossible d'ouvrir '/var/www/dux/data/www/rebenokrazvit.ru/wp-content/plugins/include-me/ya2-h2.php' pour l'inclusion (include_path = '.: / Usr / share / php: / usr / share / pear ') dans /var/www/dux/data/www/rebenokrazvit.ru/wp-content/plugins/include-me/plugin.php à la ligne 25

Si le bébé a tendance à avoir des allergies, le traitement consiste à suivre un régime excluant les fruits de mer, le lait de vache, les viandes fumées, les épices, les agrumes et le chocolat. Il est nécessaire d'étudier attentivement la composition des aliments et de refuser de les utiliser s'ils contiennent des stabilisants, des colorants, des conservateurs et des arômes.

Le transit intestinal est d’une grande importance. La constipation contribue à une absorption accrue des allergènes dans le sang, provoquant une exacerbation de la maladie.

Pour éliminer le contact cutané de l'enfant avec le chlore, la baignade doit être séparée, filtrée ou bouillie d'une eau moyennement chaude. Les produits hygiéniques et cosmétiques doivent être hypoallergéniques.

Pour le bébé, vous devriez choisir des vêtements et de la literie en tissus naturels, ainsi que des oreillers et des couvertures avec des charges synthétiques. Ne pas acheter des jouets lumineux avec une odeur piquante. En outre, il est nécessaire de ne pas garder d'animaux domestiques, d'oiseaux et de poissons d'aquarium.

En matière de logement, vous devez maintenir un microclimat propre et confortable. L'air intérieur doit être modérément humide et froid.

L’événement principal, qui permet de résoudre fondamentalement le problème des allergies, consiste à mettre fin au contact du corps de l’enfant avec la substance provocateur.

Pour déterminer avec précision l'allergène au cours de la période de rémission, des tests cutanés et un examen immunologique sont effectués.

Pour faciliter et normaliser l’état de l’enfant, éliminer la douleur, l’irritation et l’inflammation, le médecin peut vous prescrire des médicaments. L'utilisation de médicaments vise à éliminer la substance à l'origine de l'intolérance du corps et à éliminer les symptômes d'allergie.

Pour réduire la quantité d'histamine produite et sa neutralisation, les antihistaminiques sont utilisés sous forme de comprimés, de solutions pour préparations injectables, de sirops: cétrin, diazoline, tavegil, suprastine et autres. Les gels, les crèmes et les onguents sont appliqués à l'extérieur. De les traiter avec prudence, car ils peuvent augmenter l'effet d'autres médicaments.

Pour éliminer les allergènes intestinaux, on utilise des enterosorbants qui réduisent la perméabilité de l'épithélium intestinal, absorbent les substances nocives et les éliminent du corps. Le traitement de la microflore intestinale altérée est effectué à l'aide de probiotiques, qui suppriment les microbes pathogènes et favorisent la croissance de ceux-ci.

Afin de traiter correctement les allergies, les parents doivent savoir comment les distinguer des autres maladies présentant des symptômes similaires.

Les signes d'intolérance alimentaire peuvent être confondus avec l'intoxication alimentaire. Les larmes et les rougeurs des yeux sont caractéristiques de la conjonctivite. Les rhumes ont des symptômes similaires aux allergies: nez qui coule et toux.

Mais le plus souvent, les allergies sont confondues avec les maladies infectieuses des enfants, en raison de leur prévalence.

  • Scarlatine. Le premier symptôme est un mal de gorge et une hypertrophie des amygdales. Une petite éruption cutanée rouge vif se propage dans tout le corps, à l'exception du triangle naso-génien.
  • Varicelle Les éruptions cutanées sont de petites taches rouges au centre desquelles des bulles apparaissent rapidement. Le corps entier est affecté, y compris le cuir chevelu.
  • Roséole pédiatrique. Il se caractérise par une éruption cutanée rouge, provoquée par le virus de l'herpès.
  • Rubéole. Rouge éruption rare dispersée dans tout le corps. Un trait caractéristique est une augmentation des ganglions lymphatiques occipitaux.
  • Rougeole Initialement, le tableau clinique de la toux, des éternuements et du larmoiement est semblable à un rhume. Une caractéristique du développement est la distribution uniforme d’une large éruption cutanée abondante rouge vif, d’abord sur le visage et derrière les oreilles, puis sur les bras et le haut du torse et à la fin sur le bas du corps et les jambes.

L’allergie est aujourd’hui un phénomène courant qui peut se faire sentir dès la première année de la vie d’un enfant.

Cela est dû principalement à l'hérédité, à l'influence anthropique de l'environnement et à la transition vers les aliments synthétiques au cours des deux dernières décennies. Ce qui compte, ce n'est pas comment vous combattez les symptômes de la maladie, mais comment vous déterminez les causes de son développement. Nous examinerons les points suivants: que faire si l’enfant a déjà manifesté les premiers symptômes de l’allergie.

Les allergies sont une puissante réaction du système immunitaire à un stimulus. Cela peut être à la fois interne et externe. Le corps perçoit l'irritant comme potentiellement dangereux pour son fonctionnement, même dans les cas où aucun préjudice réel n'a encore été causé.

Donc, il y a deux types d'allergies:

Si, avec le premier type, rien ne peut être fait, le second peut être évité. Lorsqu'un enfant a tendance à présenter des réactions allergiques à un certain nombre de produits (il commence généralement au cours de la première ou de la deuxième année de la vie par un passage à la nutrition adulte), il est nécessaire de prendre des précautions et de protéger l'enfant autant que possible des irritants possibles.

Comment comprendre qu'un enfant a une allergie? Faites attention à un certain nombre de facteurs:

  • rougeur visible et éruption cutanée;
  • nez qui coule en permanence
  • tousser et éternuer;
  • inflammation de la membrane muqueuse des yeux, rougeur des protéines et larmes lorsque l'enfant ne pleure pas.

Le plus souvent, les symptômes sont exactement une irritation de la peau, qui comporte plusieurs étapes.

  • Diathèse: éruption cutanée et rougeur (principalement sur les joues et les fesses);
  • Eczéma: apparition de gonflement de la peau avec du liquide;
  • Dermatite atopique: plis des articulations, du visage et du cou. Persiste jusqu'à la puberté, peut rester jusqu'à la fin de la vie.

Le diagnostic exact du mécanisme d'une réaction allergique n'a pas encore été établi. Outre l'hérédité génétique, il existe un certain nombre de modèles déjà établis:

  1. Malnutrition tout au long de la grossesse. Des allergies risquent de se produire chez les bébés dont les mères ont mangé des fraises, des agrumes et des fruits de mer en abondance. Cette règle oscille et les mamans qui nourrissent encore le bébé avec du lait maternel.
  2. Un allaitement inadéquat, une transition brutale vers une nutrition artificielle. Les protéines du lait de vache sont un puissant irritant et toutes ses préparations pour nourrissons sont créées.
  3. Alimentation extra agressive, précoce ou excessive. Le choix du premier produit à injecter est très important, il est préférable de le déterminer avec votre médecin.
  4. Les stimuli externes, qui incluent les deux plantes, à savoir le pollen de fleurs (le plus célèbre est l’herbe à poux), et les produits chimiques. Animaux et insectes non moins irritants, à savoir leur laine et leur poison.

Important: les éventuelles réactions allergiques doivent être identifiées même au cours de la première année de la vie d’un enfant, en s’intéressant principalement à ses proches parents, à sa mère, à son père, à ses frères et sœurs, ainsi qu’aux grands-parents.

Le premier stade, prénatal, quand une femme enceinte mange avec un régime alimentaire spécial, si l’un des parents ou des proches du bébé a une forte allergie. La deuxième étape consiste à bien nourrir et nourrir le bébé avec des aliments non allergènes. avec une transition progressive vers une alimentation normale de 2 ans.

L'irritation survient après le passage des produits pris dans le système digestif, qui est conçu pour une certaine quantité de nourriture et les substances qui la composent. Le plus souvent, une allergie survient après avoir trop mangé un produit particulier.

D'où la principale règle de prévention - le tabou de la suralimentation. Au cours de la deuxième année de vie en particulier, il convient de faire attention à la quantité de nourriture que le bébé mange quotidiennement, ainsi qu'à la qualité de son alimentation. Les grands-mères disent: «Vous pouvez manger n'importe quoi», tandis que les médecins modernes ajoutent: «Mais, en quantités limitées!».

Les produits agressifs ne peuvent être administrés que dans les 10 à 12 mois de la vie du bébé, par exemple le poisson rouge et les agrumes, les œufs et le lait de vache. Il est nécessaire de protéger l’enfant des colorants alimentaires et de la chimie.

Il existe une liste générale de produits reconnus comme étant des allergènes forts.

  • Lait de vache: principal allergène des enfants de la première et de la deuxième année de vie. La raison - protéine, sursaturée de caséine, lactoglobuline, albumine et lactoalbumine. En priorité, les produits laitiers, qui contiennent ces composants dans une moindre mesure et sont non allergènes.
  • Blanc d'œuf: tous les types d'oiseaux, pas seulement le poulet. Le jaune est moins dangereux à cet égard. Le rejet de protéines est accompagné par le rejet de la viande de volaille.
  • Céréales et légumineuses: le seigle et le blé sont reconnus comme les produits les plus agressifs, suivis du riz, du sarrasin et de l'avoine, qui ne contiennent pas de gluten. Aujourd'hui, les allergies au soja sont abondantes, principalement en raison de son excédent d’aliments pour bébés.
  • Fruits de mer: les allergènes présents dans le poisson ne disparaissent pas par traitement thermique.
  • Suppléments nutritionnels: arômes, colorants, émulsifiants, arômes et conservateurs. Yaourts, jus, soupes et conserves en conserve interdits pour les adultes. Tabou sur le chewing-gum, le soda et les sauces.

Déterminez le tabou exact lorsqu'une allergie survient chez un enfant, uniquement sous le contrôle d'un pédiatre.

Il est possible de savoir sur quel produit spécifique un bébé a une allergie, uniquement en excluant alternativement les produits du régime alimentaire (attendre la réaction de 3 à 7 jours). L'alternative consiste à effectuer des tests spéciaux dans la clinique.

Il est important non seulement de manger ce que l'enfant mange, mais aussi de combien et de quelle manière cet aliment est cuit. Il suffit de respecter les règles de cuisson suivantes:

  • Râpez les pommes de terre et faites-les tremper dans de l'eau pendant une journée en changeant l'eau toutes les 3 heures, puis l'excès d'amidon et de nitrates est éliminé.
  • Pour éliminer des produits chimiques des céréales et des légumineuses, qui sont transformés par l'usine, il suffit de les placer dans l'eau pendant 60 à 120 minutes.
  • La viande doit être cuite dans de l'eau propre, en versant deux fois le bouillon obtenu jusqu'à ébullition, jusqu'à ce que toute la “mousse” soit éliminée.

Cuisson prioritaire: vapeur, au four, cuisson.

Les fruits, cuits au four ou bouillis pendant au moins 10 minutes, deviennent moins allergènes.

Important et régime. Après l'introduction d'un nouveau produit, vous devez attendre 3-5 jours pour observer la réaction du corps. Vous pouvez continuer l'appât uniquement avec un résultat positif (aucun signe d'irritation).

Dans la période de 1 à 2 ans de la vie, il est très important de suivre un régime, surtout si l'enfant a déjà développé une allergie. Ce sont les principes de base:

En cas d'allaitement ou d'intolérance au lait de vache, il est nécessaire d'adapter le régime alimentaire de la mère. Un régime sans allergies est prescrit par votre médecin traitant, vous ne pouvez pas le définir vous-même. Lorsque le bébé suit un régime artificiel, le nutritionniste procède à la correction du mélange de base, il est possible de le transférer sur des produits laitiers fermentés, ou des mélanges à base de lait de chèvre.

Les bébés souffrant d'allergies alimentaires se voient prescrire des suppléments un mois plus tard. L'introduction de nouveaux produits n'est possible qu'avec la recommandation d'un nutritionniste. Important: la viande peut être entrée au plus tôt 9 mois, idéalement, seulement après un an.

Les fruits sont introduits dans le régime alimentaire au dernier tour, l'âge minimum étant de 10 mois.

Après 1 an, avec une forte réaction allergique au lait de vache, on observe souvent une privation de protéines, qui ne peut durer que 4 à 12 mois, selon les recommandations du diététicien.

La règle principale: demandez conseil à une nutritionniste à temps qui, après avoir traité les données des tests d'allergie, sera en mesure de concevoir un régime optimal pour le bébé et la mère si elle allaite encore.

La base de la vie dans une maison avec des allergies est le respect de certaines règles d’ordre et de nettoyage tout au long de l’année.

Pas de plantes à fleurs dans la maison. Même dans ce cas. lorsque le bébé a des réactions négatives uniquement à la nourriture. Une réaction allergique au pollen des fleurs et des plantes peut souvent se produire.

Pas d'animaux avec fourrure et insectes. Protégez au maximum le lit et la chambre du bébé de la pénétration de mouches, de moustiques et de tiges provenant de la rue. Les chats et les chiens ne peuvent pas vivre dans le même espace avec une personne allergique, car leur protéine à travers la laine pénètre dans la chambre du bébé et peut irriter son corps.

L'interdiction des produits chimiques ménagers agressifs. La liste comprend les poudres à laver et surtout les poudres à blanchir. Les assainisseurs d’air, les nettoyants pour vitres, peuvent tous causer des dommages irréparables.

Élimination des «collecteurs de poussière»: peluches, chaises, etc., littéralement tous les endroits où la poussière s'accumule habituellement.

Important: l’espace stérile nuit également au bébé, qui atteint à peine un an. Il est nécessaire de faire un nettoyage humide régulier sans produits chimiques ménagers, pour ventiler la pièce une fois par jour. sauf pour la période de floraison des fleurs sauvages. quand il faut faire le contraire.

Traitement des enfants de plus d'un an. mais moins de trois ans «il s’agit principalement de prévention. Il est important de surveiller la propreté des vêtements, de ne choisir que des vêtements en coton doux et en tissu de coton qui ne causent pas d'inconvénients et contribuent au développement de la diathèse en dermatite.

Important: il n’existe pas de médicament optimal pour éliminer les allergies. Ils ne produisent que des médicaments qui éliminent les symptômes et les effets de la maladie, mais c’est la prévention constante qui est à l’origine de la lutte. décrit ci-dessus.

Les préparations pour le traitement ne choisissent qu'un médecin. parfois, cela peut prendre plusieurs mois, car il n'est pas toujours possible d'identifier exactement l'allergène. Par conséquent, en période d'exacerbation, suivez les conseils de prévention indiqués.

La prescription d'un médicament repose sur des informations sur la famille et des tests sanguins immunologiques. Si la maladie a commencé et que, à partir d'une simple diathèse, s'est transformée en eczéma ou en dermatite atopique, des échantillons de peau sont prélevés pour analyse.

La dermatite atopique est une maladie permanente pathologique due à une réaction allergique du corps à un irritant. Comme d'habitude, a un caractère permanent jusqu'à la puberté ou accompagne une personne pendant plus d'un an de sa vie jusqu'à sa mort. L'allergie avec ceci s'applique à la plupart des aliments, substances et éléments.

Le principal problème de la dermatite est de traiter correctement les plaies qui se forment sur les plis des bras et des jambes et qui apparaissent également sur les joues sous une forme négligée.

Les plaies ouvertes et les vésicules (eczéma) doivent être traitées avec tout médicament non agressif qui tue les microbes et les bactéries (le médecin doit vous donner des précisions exactes!). Ensuite, enveloppez-vous en une seule couche avec un bandage stérile. Le but de cette action - le bébé ne doit pas rayer, déchirer et toucher les plaies. causant une infection dans le corps.

En cas d'irritation (l'enfant essaie de se peigner), il est nécessaire d'appliquer des sédatifs, des crèmes et des gels spéciaux. que le médecin doit également prescrire.