Allergie pendant la grossesse: comment traiter sans danger pour le bébé

Aujourd'hui, peu ont entendu parler d'allergies - aliments, pollen, médicaments. Le mode de vie, la nutrition, un grand nombre d'antiseptiques divers rendent une personne "stérile", perturbant la réponse immunitaire normale. En prévision du bébé, les allergies sont plus fréquentes et peuvent être plus difficiles. Même les filles qui ne se sont jamais plaintes de réactions allergiques sont sujettes à cette maladie. Qu'est-ce qui provoque des aggravations? Comment et quoi traiter les allergies pendant la grossesse, afin de ne pas nuire au bébé?

Si une fille a eu des épisodes de réactions d'hypersensibilité dans sa vie, le risque de rechute augmente de 60 à 80% pendant la gestation. Chez les futures mères en bonne santé, la possibilité de son apparition est d'environ 30%. Toutes les pilules contre les allergies ne peuvent pas être utilisées sans y penser. Certains médicaments populaires peuvent entraîner des troubles du développement fœtal. Par conséquent, il est important de savoir comment administrer efficacement les premiers soins en cas d'allergie afin de ne pas nuire à l'enfant.

Quelle est la réaction accrue et quel est-il

Allergie - une réponse immunitaire pervertie à des substances sans danger pour les autres. Ce sont des exo- (par exemple, des particules de poussière, des éléments en laine) et des endoproduits. Dans ce dernier cas, un semblant de réponse immunitaire altérée apparaît sur les propres éléments de la cellule, souvent soumis à une sorte d'influence extérieure (par exemple, un rayonnement). Ces maladies sont appelées auto-immunes. Ceux-ci incluent:

  • rhumatisme;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • hypothyroïdie auto-immune;
  • glomérulonéphrite.

Vraie allergie

Dans le processus de réponse allergique, il y a trois étapes.

  • Le premier Une substance pénètre dans le corps et réagira ensuite "violemment". Au premier contact, il n’ya qu’un «enregistrement» dans les cellules mémoire lors de la formation d’anticorps circulant dans le sang et les tissus. Par la suite, les anticorps interagissent avec les basophiles sanguins et se déposent dans la peau et les muqueuses. Tous ces processus surviennent inaperçus jusqu’à la prochaine rencontre avec des allergènes (antigènes).
  • La seconde En cas d'ingestion répétée d'un allergène déjà «connu», les basophiles contenant des anticorps capturent ces antigènes et déclenchent une réaction allergique.
  • Troisième. Les substances excrétées (histamine, sérotonine) provoquent un gonflement, des démangeaisons, des éruptions cutanées et d’autres réactions.

Pseudoallergie

Le mécanisme décrit ci-dessus se produit lors d'une allergie classique. En outre, il existe des réactions pseudo-allergiques. Cliniquement, ils ne peuvent pas être distingués des allergies, mais ils ont un résultat plus favorable et un mécanisme de développement différent.

Dans une réaction pseudo-allergique, les premier et deuxième stades sont absents et les basophiles (mastocytes) commencent à sécréter des médiateurs d'allergie au contact de provocateurs, qui sont des produits alimentaires.

Dermatite de contact

Cette réaction inflammatoire de la peau est cliniquement similaire à une allergie commune. La principale différence est que les signes apparaissent quelque temps après le contact avec un irritant (par exemple, poudre, métal, produits cosmétiques). Les symptômes disparaissent avec une diminution de la force du provocateur.

Provocateurs

Diverses réactions d'hypersensibilité sont plus susceptibles chez les femmes qui, dans leur enfance, ont souffert de dermatite atopique ou chez celles qui ont un proche parent et sont sujettes à de telles affections. Les provocateurs sont absolument n'importe quelle substance - poussière, animaux domestiques, plantes, nourriture. Il existe les principaux groupes de substances suivants qui développent des allergies pendant la grossesse aux stades précoces et suivants.

  • Allergènes de pollen. Beaucoup de gens connaissent le rhume des foins (rhinite allergique) avec des allergies saisonnières aux plantes à fleurs. Il existe une allergie aux céréales (maïs, fléole des prés), aux mauvaises herbes (ortie, plantain, absinthe) et à certains arbres (duvet de peuplier, bouleau).
  • Allergènes alimentaires. Il est souvent nécessaire de faire face à l'hypersensibilité à la nourriture. Leaders dans la liste des protéines - dans le poisson, la viande, les produits laitiers, les œufs. Viennent ensuite les agrumes, le miel, les produits au chocolat et le kiwi. Il existe également un pourcentage élevé d'allergies aux produits contenant une grande quantité de colorants et de conservateurs.
  • Allergènes ménagers. Ce groupe comprend tout ce qui concerne l'environnement humain. Poussière domestique contenant des acariens, champignons de la moisissure, mouches des matières fécales. Les allergènes d'insectes (associés à des insectes), provenant par exemple de piqûres d'abeilles, peuvent également être inclus ici.
  • Médicaments. Tout médicament peut provoquer des allergies. Le plus souvent, il s'agit de médicaments antibactériens, de vitamines.

Comment se manifeste la maladie

Les allergies peuvent survenir à n'importe quel stade de la grossesse. Il est impossible de prédire la gravité de cette réaction. Par conséquent, les femmes doivent éviter de provoquer l'apparition de ses symptômes.

  • Rhinite allergique. Il se caractérise par l'apparition de démangeaisons, de brûlures au nez et d'une décharge liquide abondante. Il y a un éternuement et un gonflement constants des voies nasales accompagnés d'une sensation de congestion et de difficultés respiratoires.
  • Inflammation des yeux. Lorsque la conjonctivite des yeux muqueux rouge, il y a des larmes, des démangeaisons. Les paupières gonflent, rétrécissant l'œil fendu. Fille douloureuse à regarder des objets lumineux, il y a une photophobie.
  • Urticaire Se pose soudainement. La réaction se caractérise par l'apparition de taches rouges arrondies sur la peau, aux bords relevés et au centre légèrement enfoncé. Les zones de peau présentant des plaques se caractérisent par des démangeaisons insupportables. Sans traitement approprié, le nombre de taches augmente et affecte d'autres zones du corps. Dans ce cas, l'urticaire peut suivre un cours généralisé et constituer une menace pour la femme et le fœtus.
  • Quincke enflure. Elle se traduit par l'apparition d'un œdème massif de la peau, ainsi que des tissus sous-cutanés et même des muqueuses. La réaction peut se produire partout, mais le plus souvent se produit au niveau des lèvres, des joues, des yeux, des mains et des pieds. Le plus redoutable est le gonflement du larynx. Cela provoque un enrouement, des symptômes d'étouffement, une toux involontaire. Cette maladie peut entraîner une obstruction complète des voies respiratoires et la mort. En cas d'œdème de la muqueuse intestinale, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements surviennent.
  • Choc C'est la manifestation d'allergie la plus dangereuse avec un pourcentage élevé de mortalité. Le choc anaphylactique se caractérise par une diminution rapide de la pression, des évanouissements. En même temps, un œdème laryngé et un arrêt respiratoire peuvent apparaître, parfois une éruption cutanée. La condition nécessite des soins médicaux d'urgence.

Diagnostic différentiel

Lorsqu’une réaction d’hypersensibilité se produit, il est important d’établir le bon diagnostic - les démangeaisons, les brûlures et les éruptions cutanées peuvent être le résultat de divers processus pathologiques au cours de la gestation. Pour comprendre les vraies causes ne peut être un spécialiste qu'après un examen approfondi. A partir de la maladie identifiée, des tactiques de traitement et un pronostic pour la mère et le fœtus sont élaborés. Pour déterminer la véritable allergie pendant la grossesse, vous pouvez également comparer les signes du tableau suivant.

Tableau - Paramètres distinguant l'allergie vraie de la dermatite de contact fausse, de contact et de la dermatose chez la femme enceinte

Quelle est l'allergie de grossesse dangereuse pour un enfant?

Ce n’est pas l’allergie pendant la grossesse elle-même qui est dangereuse, mais les conséquences que cette réaction peut entraîner. Les médicaments peuvent également avoir un effet négatif sur le fœtus. Le plus souvent, les femmes enceintes présentent diverses éruptions cutanées, larmoiement et rhinite allergique. Le gonflement et le choc liés au quincke sont beaucoup moins fréquents. Les allergies peuvent affecter le déroulement de la grossesse comme suit.

  • Dépréciation du bien-être de bébé. Des démangeaisons, des brûlures dans les endroits d'éruptions, une respiration nasale difficile et des larmoiements - tout cela apporte non seulement inconfort et irritabilité pendant la journée, mais réduit également la qualité et la durée du sommeil de la femme enceinte. Et à la fin affecte sa santé globale et la condition du bébé.
  • Manque d'oxygène. En cas d'œdème laryngé, l'accès de l'oxygène aux tissus diminue fortement, ce qui entraîne une hypoxie aiguë du fœtus. Si la réaction d'hypersensibilité à court terme, les conséquences sont réversibles, mais tout retard peut coûter la vie de la femme et du bébé.
  • Violation du flux sanguin dans les vaisseaux du cordon ombilical. C'est la plus dangereuse de toutes les complications possibles. Une diminution soudaine de la pression (avec un choc anaphylactique presque nul) entraîne l'arrêt de l'ondulation du cordon ombilical. Il menace la mort du fœtus.

Comment confirmer la maladie

Les études suivantes sont utilisées pour diagnostiquer les allergies.

  • Test d'élimination. C'est l'étude la plus facile et la plus sûre. Pour le mener à bien, une femme doit suivre son mode de vie et sa nutrition, essayer d’établir un allergène. Ensuite, excluez le contact avec l'auteur présumé. Si les symptômes d'allergies disparaissent, vous ne pourrez plus faire d'autres tests.
  • Tests de Prik ou tests cutanés. Pour leur réalisation de petites injections sur l'avant-bras. Pour les tests cutanés, seule la surface de la peau est affectée et lors de la réalisation du test de piqûre, elle est plus profonde - sur le derme. Après 20 minutes d’attente, la réponse aux allergènes administrés est évaluée. Si vous êtes allergique à une certaine substance, des rougeurs, des papules, des démangeaisons apparaissent à cet endroit.
  • Définition dans le sang des immunoglobulines. Lors de la détermination des immunoglobulines de classe E, il est possible de juger à la fois de la sensibilisation générale du corps et du risque d'allergie spécifique à un irritant spécifique.

La nécessité et la sécurité des tests pendant la gestation ne peuvent être déterminées que par un médecin.

Secourisme d'urgence

Si une réaction allergique se produit ou si on la soupçonne, l’allergène doit être éliminé, si possible, et consulter immédiatement un médecin. N'attendez pas que les manifestations s'intensifient ou utilisez des remèdes populaires inefficaces.

En cas de crise d'asthme ou de baisse de la pression artérielle, les médicaments doivent être administrés dans les cinq à dix minutes, faute de quoi les conséquences les plus désagréables pour le fœtus et la femme peuvent survenir.

S'il n'est pas possible de demander de l'aide médicale dans les prochaines heures ou les prochains jours et si la réaction allergique est locale, vous pouvez prendre les médicaments suivants.

  • "Suprastin" ("chloropyramidine"). Vous pouvez l'utiliser à tous les stades de la grossesse. Le schéma thérapeutique standard comprend un comprimé par jour pendant cinq à sept jours.
  • Allertek (pitytirizine). Sa consommation n'est autorisée qu'à partir du 2e trimestre de la grossesse.
  • "Loratadin" et "Feksadin." Utilisé tôt et tardivement.

Comment surmonter l'état

Une fois que les causes de l’allergie pendant la grossesse sont établies, la fille doit essayer d’éviter les allergènes et les épisodes de réaction répétés. La tâche du traitement réside précisément dans la prévention des réactions d’hypersensibilité. Mais cela n’est pas toujours possible, même avec les diagnostics les plus modernes. Il est important de comprendre qu'il n'existe pas de moyen d'allergie sans danger pour les femmes enceintes, l'effet de toute substance n'a pas été étudié dans des études à grande échelle, l'innocuité est établie sur la base de l'expérience clinique des médecins et des expériences sur des animaux.

Les médicaments suivants sont utilisés pour arrêter une crise d’allergie aiguë.

Directement des allergies. Pendant la grossesse, vous pouvez utiliser "Suprastin", "Allertek", "Loratadin". Les médicaments sont utilisés pour prévenir la progression des réactions d'hypersensibilité et pour prévenir de nouveaux épisodes allergiques. Si une fille souffre de pollinose, la prise de médicaments doit commencer avant les premières manifestations.

  • Dekongenstanty. Ce sont des médicaments vasoconstricteurs destinés à réduire la réaction de la muqueuse nasale et à aider à rétablir la respiration. Sur la recommandation du médecin, vous pouvez utiliser des outils tels que "Vibrocil", "Xylométazoline", "Nozeylin". Il est sans danger pendant la gestation, même au premier trimestre de la gamme de produits Aquamaris à base d’eau de mer.
  • Médicaments hormonaux. Appliquer uniquement sur la recommandation d'un médecin. Selon le tableau clinique, des pommades (Beclazol, Momentazon), des sprays et des gouttes (Nasonex), ainsi que des comprimés et des injections sont prescrits. Lorsqu'ils sont utilisés localement, ils n'ont pas d'effet systémique, ils sont donc en sécurité pendant la gestation.
  • Thérapie de vitamine. La prise de certaines vitamines peut réduire et prévenir l'apparition d'allergies. Apport utile en vitamines C, B12, P, E, zinc.
  • Enterosorbents. Suffisamment efficace des médicaments qui sont utilisés pour l'intoxication intestinale. Par exemple, "Polisorb", "Enterosgel", "Smekta". Ils ne sont pas absorbés dans l'intestin, mais simplement adsorbés sur eux-mêmes "comme une éponge" par toutes les substances nocives, y compris les allergènes. Ils aident donc à réduire ou à éliminer complètement les allergies. Les entérosorbants sont sans danger pour tout âge gestationnel.

Prévention

Afin de prévenir l'apparition d'allergies et de ses complications pendant la gestation, il est utile de suivre les recommandations suivantes:

  • éviter les produits nouveaux et allergènes;
  • Ne pas introduire de nouveaux produits cosmétiques et produits ménagers;
  • ventiler régulièrement les lieux et faire le nettoyage humide;
  • utiliser des nettoyants et des humidificateurs pour vivre dans des appartements;
  • Ne commencez pas de nouveaux animaux.

Vous devez traiter avec soin votre régime alimentaire. Les produits les mieux limités sont indiqués dans le tableau suivant.

Tableau - Comment manger pour prévenir les allergies

Allergies chez les femmes enceintes - désagréable, mais vous pouvez vivre

Quel est le danger d'une allergie au cours de la grossesse pour le corps de la mère et le fœtus? Existe-t-il des produits sûrs pouvant traiter efficacement cette maladie et quelles méthodes populaires pouvez-vous utiliser? Comment ajuster la nourriture et la vie hypoallergéniques?

La grossesse affecte tous les processus et systèmes du corps de la future mère. Le système immunitaire subit de graves changements, y compris le système immunitaire: le nombre, le pourcentage et l'activité des leucocytes changent, les changements hormonaux changent, une immunodépression se produit. Cela peut conduire à des défaillances du système immunitaire, notamment à l'apparition d'une nouvelle ou d'une ancienne allergie chez les femmes enceintes.

Ainsi, les allergies peuvent parfois être considérées comme l'un des premiers signes de la grossesse.

Cependant, pendant la grossesse, la production de cortisol augmente - une hormone à action antiallergique, qui supprime le développement d'une réaction allergique, de sorte que dans certains cas, la maladie peut au contraire disparaître ou se transformer en une forme plus bénigne.

Allergie de grossesse - Double menace

En règle générale, l'allergie de grossesse se manifeste rarement pour la première fois. La plupart des femmes ont une idée claire de "leurs" allergènes et des manifestations de la maladie, mais il peut y avoir des exceptions. La grossesse agit comme un catalyseur, aggravant le problème.

Tableau: Là où les allergènes peuvent piéger les femmes enceintes

Le système immunitaire d'une femme pendant cette période fonctionne, comme on dit, "pour le porter", de sorte que la réaction à un produit cosmétique ou à un produit alimentaire particulier peut être imprévisible.

Les allergies chez les femmes enceintes peuvent survenir à différents degrés de gravité. Pour plus de commodité, ils sont divisés en 2 groupes. Le premier comprend des symptômes bénins:

  • La rhinite allergique est accompagnée par un écoulement séreux de la cavité nasale, une congestion nasale, des éternuements.
  • La conjonctivite sur la base de l'allergie se manifeste améliorée déchirure, peur de la lumière, rougeur cornéenne. La conjonctivite allergique et la rhinite se produisent souvent simultanément.
  • Urticaire, dermatite allergique. Les manifestations de la dermatite de contact sont l'apparition d'une éruption cutanée sur l'abdomen, le dos ou la poitrine. La dermatite se manifeste par un gonflement de la peau, des démangeaisons, des rougeurs. Dans son apparence, l’urticaire ressemble à une «brûlure» provoquée par des cellules brûlantes d’ortie.

Le deuxième groupe comprend les réactions systémiques avec un cours sévère:

  • L'œdème de Quincke (gonflement des paupières, des lèvres, de la langue et de la trachée), appelé «urticaire géante», se manifeste par un gonflement soudain des muqueuses et des tissus adipeux sous-cutanés du visage et du cou. Le gonflement de la trachée et du larynx est particulièrement dangereux et peut entraîner de graves problèmes respiratoires.
  • Le choc anaphylactique se manifeste par une altération de la conscience, une chute brutale de la pression artérielle. Si une femme n'est pas aidée, elle peut mourir.

Ce sont des réactions allergiques de type immédiat. En cas d'allergies retardées, l'allergène s'accumule dans le corps (une allergie retardée se développe souvent dans le contexte de plusieurs allergènes).

La réaction immunocomplexe peut être l’une des causes de la glomérulonéphrite, de la polyarthrite rhumatoïde et d’autres maladies.

Allergie de grossesse - effets sur le fœtus

L'allergie est particulièrement dangereuse au cours du premier trimestre de la grossesse car les organes, les systèmes et les tissus du fœtus en sont à leurs balbutiements et que le placenta, doté de ses fonctions protectrices, n'est pas encore complètement formé.

Aux deuxième et troisième trimestres, une allergie n’a pas d’effet négatif sur le fœtus, puisqu’un placenta entièrement formé ne laisse pas passer les antigènes. Cependant, le mauvais état de santé de la femme enceinte et son état moral déprimé peuvent nuire à la santé de l’enfant.

En outre, des réactions allergiques peuvent menacer la vie de la future mère et une consommation non contrôlée d'antihistaminiques peut provoquer des malformations fœtales et une interruption prématurée de la grossesse. Lorsque les médicaments auto-administrés ne peuvent pas répondre correctement à la question "Le bébé souffrira-t-il?". Par conséquent, vous devriez consulter un allergologue et un gynécologue pour connaître les doses à prendre pour traiter les allergies.

Diagnostic des allergies de grossesse

Le diagnostic comprend un test sanguin pour les allergies, à savoir:

  • niveau total d'anticorps IgE
  • le dépistage sanguin d'allergènes, qui détermine des anticorps spécifiques,
  • tests cutanés
  • prise d'histoire,
  • tenir un journal alimentaire en cas de suspicion d'allergies alimentaires.

Le médecin doit connaître la position de la patiente afin de lui prescrire des méthodes de diagnostic optimales.

Comment traiter les allergies pendant la grossesse

Le traitement des allergies chez les femmes enceintes est très diversifié. Nous décrivons ci-dessous ce qui peut être pris pour se débarrasser des principaux symptômes des allergies.

Traitement de l'allergie de grossesse au premier trimestre

A cette période, il n'est pas souhaitable d'utiliser des médicaments.

Si vous êtes allergique à la floraison, il est conseillé de laver les vêtements et les chaussures après chaque promenade. S'il est impossible d'éviter le contact avec l'allergène, portez un masque médical.

Rhinite allergique

Les gouttes nasales, qui sont utilisées pour le rhume, aident beaucoup dans la rhinite allergique.

Les meilleurs pour les femmes enceintes sont les moyens avec le contenu de sel de mer.

  • Drops Marimer et Aqua Maris;
  • Complexe de dauphins avec du sel de mer et des herbes;
  • Vaporiser de l'eau de mer Dr. Theiss Allergol

En plus de ce qui précède, vous pouvez utiliser:

  • Pinosol - contient des extraits de menthe et d'eucalyptus, qui améliorent la santé pendant la rhinite allergique.
  • Spray Prevalin - forme une fine mousse sur la membrane muqueuse, bloquant les allergènes.
  • Drops Salin - le principal ingrédient actif - le chlorure de sodium. Favorise le nettoyage de la cavité nasale.

Conjonctivite, larmoiement

Pour le lavage des yeux, les gouttes bleues Innoxa conviennent, elles ne contiennent que des substances naturelles.

Démangeaisons, éruptions cutanées, desquamation

Un bon outil est une pommade, ils aideront à se débarrasser des allergies cutanées durant la grossesse - éruptions cutanées, dermatite cutanée. Par exemple, la pommade au zinc a un effet desséchant prononcé.

De même, une suspension de Zindol contenant de l'oxyde de zinc peut être utilisée.

Une bonne option - des crèmes contenant des extraits de plantes médicinales. Dans la dermatite atopique, application d'une couche mince sur les zones touchées d'AI.

Allergies alimentaires et médicamenteuses - nettoyage du corps

Ce type d'allergie est le plus souvent caractérisé par l'urticaire et d'autres éruptions cutanées. La première étape consiste à éliminer l'utilisation de l'allergène, puis à nettoyer le corps. Cela aidera:

En cas d’allergie grave, accompagnée de démangeaisons ou de démangeaisons, vous devez prendre, au cours des premiers jours, une double dose de tout sorbant, par exemple du charbon actif.

Comme il est facile de calculer: divisez votre poids par 5. Ce sera le nombre de pilules.

Utilisez 2-3 fois par jour pendant 1-2 jours. Vient ensuite la dose habituelle - 1 comprimé par 10 kg de poids corporel.

Puis-je prendre des pilules pour des allergies pendant la grossesse?

En ce qui concerne les antihistaminiques, il n’existe malheureusement pas de médicament absolument sans danger pour une femme enceinte. Considérez comment traiter les allergies pendant la grossesse, quels antihistaminiques peuvent être utilisés sur recommandation de ce médecin et lesquels sont totalement interdits.

Il est nécessaire de prendre en compte les indications et les contre-indications des antihistaminiques afin de choisir le bon moyen de traiter les allergies chez la femme enceinte, en particulier dans les cas graves.

H1-histaminiques bloquants

Blocage des récepteurs d'histamine, éliminant ainsi les symptômes d'une réaction allergique. Il existe 4 générations de ces médicaments, où chaque traitement est caractérisé par moins d'effets secondaires et par la force de leur manifestation, par une action plus longue. Vous trouverez ci-dessous les principaux produits de tablettes de la catégorie H1 et la possibilité de les utiliser au cours des différents trimestres de la grossesse.

1ère génération
  • Diphénhydramine Il est strictement contre-indiqué pendant toute la grossesse, car il affecte la contractilité de l’utérus lorsqu’il est pris à une dose de plus de 50 mg. Dans les cas extrêmes, il est possible d'utiliser uniquement au deuxième trimestre.
  • Suprastin. Ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse, mais il n’existe pas d’informations fiables sur ses effets sur le fœtus. Le médicament n'est pas prescrit dans le premier trimestre de la grossesse et dans les dernières périodes.
  • Tavegil. Le médicament est utilisé uniquement en cas d'absolue nécessité, lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser un autre outil. Au cours du premier trimestre, le médicament n'est pas utilisé. Des expériences sur des animaux ont montré la présence de malformations chez le fœtus.
  • Pipolfen (pipéracilline, diprazine). Les données cliniques sur l'utilisation de ce médicament ne sont donc pas contre-indiquées. Si nécessaire, la prise de médicaments pendant l'allaitement doit être interrompue.
2e génération
  • Claritin. Aucun effet négatif sur le fœtus et l'organisme maternel n'a été identifié, mais, dans le même temps, la réaction d'une femme enceinte à la drogue peut être imprévisible. Pour cette raison, la claritine n'est prescrite à une femme enceinte qu'en dernier recours.
  • Terfénadine. Indésirable pendant la grossesse, peut entraîner une perte de poids du nouveau-né. Il est utilisé si l'effet de l'utilisation dépasse le risque pour le fœtus.
3ème génération
  • Feksadin. Ces pilules contre la allergie pendant la grossesse sont contre-indiqués.
  • Zyrtec (le deuxième nom est cetirizine). Effet tératogène de l'utilisation de la drogue n'a pas été identifié, mais il est capable de pénétrer dans le lait maternel.
  • Allertek - utilisation possible en 2 et 3 trimestres sur prescription d'un médecin

Corticostéroïdes

Disponible sous forme de comprimés, d'injections, ainsi que des pommades et des crèmes. Le mécanisme d'action des corticostéroïdes repose sur l'inhibition des cytokines Th-2, «responsables» de la survenue d'une réaction allergique.

Il a été établi que l'utilisation de médicaments comme la dexaméthasone, Metipred, réduit considérablement la résistance du corps de la femme à diverses infections et a donc également un effet négatif sur le fœtus. C'est pourquoi, les corticostéroïdes sont prescrits à une femme enceinte si les médicaments antiallergiques traditionnels ne donnent pas l'effet souhaité.

Traitement d'allergie dans les remèdes traditionnels pour femmes enceintes

Les remèdes populaires sont principalement utilisés dans le traitement des manifestations cutanées de l'allergie chez la femme enceinte.

Toux

En cas de toux, l'inhalation avec de l'eau minérale, à partir de laquelle tout le gaz est pré-libéré, aide. Vous pouvez utiliser Borjomi, Essentuki (№4, №17) ou Narzan. Une heure après cette procédure, effectuez en plus une inhalation avec des huiles - eucalyptus, pêche ou olive.

Urticaire pendant la grossesse

Du prurit soulager l'acide salicylique ou le menthol. Utilisez un disque ou un coton-tige pour essuyer les zones touchées. Les sensations désagréables disparaissent en quelques minutes.

Avec un prurit grave, il facilitera l'infusion de feuilles de plantain et de graines d'aneth. Le mélange (une cuillère à soupe de graines d’aneth et les mêmes feuilles de plantain broyées) est versé avec de l’eau bouillante (0,22 l), infusé pendant environ deux heures et utilisé pour essuyer les zones touchées.

Dermatite allergique

Nettoyer la peau avec une décoction de camomille, calendula, millepertuis et sauge. Mélanger une cuillère à soupe de chaque composant. Ensuite, une cuillère à soupe du mélange est brassée avec un verre d'eau bouillante. L’infusion peut également être prise à l’intérieur (1/3 tasse, trois fois par jour).

Well aide les feuilles de plantain broyées, mélangées dans des proportions égales avec les fleurs de calendula et de camomille. Quatre cuillères à soupe du mélange brassent 0,5 litre d'eau bouillante. Appliquer pour essuyer la peau et les compresses. Une bonne option pour les lotions est la décoction d’écorce de chêne.

La décoction d’écorce de chêne et l’extrait d’huile de rose musquée traitent également la dermatite allergique.

  • On fait bouillir 100 grammes d'écorce de chêne pendant 30 minutes dans 1 litre d'eau; utilisé sous forme de frottement et de compresses.
  • L'huile est extraite de graines de rose sauvage; utilisé à l'extérieur et à l'intérieur de 1 c. par jour

Eczéma Allergique

Une feuille de chou fraîche, qui est liée à l'endroit affecté, aide à faire face à de telles manifestations de cette maladie. La feuille est changée une fois par jour, jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. Vous pouvez également utiliser des compresses avec du chou haché et du blanc d'œuf (3 c. À soupe. 1 protéine).

La cueillette des herbes sera également utile: mélangez le nerprun, le fenouil (en 2 parties) avec des racines de pissenlit, la chicorée et la feuille de garde (partie 1). Une cuillère à soupe de la collection verser un verre d'eau bouillante, faire bouillir pendant une demi-heure. Prenez deux fois par jour pour ¾ tasse.

De plus, je peux utiliser du vinaigre en bloc ou de la sève de bouleau:

  • Le vinaigre de cidre, de l'eau et un œuf cru sont mélangés dans un rapport de 1: 1: 1, utilisé comme une compresse.
  • La sève de bouleau essuie la peau.

Succession d'allergies pendant la grossesse

La décoction du train soulage les démangeaisons et les rougeurs, a un effet apaisant. Le cours peut durer plusieurs années, mais une pause de 20 semaines doit être effectuée pendant 20 semaines.

Une application: 1 c. les herbes dans un verre d'eau bouillie, utiliser à la place de thé / café. La même solution à partir de 3 c. sur un verre d'eau bouillante peut être traitée peau.

Avant d'utiliser des remèdes populaires et des vitamines devrait consulter un allergologue.

Antihistaminiques naturels pour les femmes enceintes

Les substances naturelles peuvent-elles aider à prévenir les allergies ou à atténuer les symptômes? Nous décrivons ci-dessous la possibilité de réduire les allergies sans l'aide d'antihistaminiques.

Vitamine C ou acide ascorbique

Minimise les manifestations allergiques telles que bronchospasme ou nez qui coule.

La dose quotidienne recommandée va de 1 à 3 g.

Doit être pris progressivement, en commençant par 500 mg / jour, puis en augmentant progressivement la dose à 3-4 g.

Huile de poisson et acide linoléique

Prévient les symptômes tels que les éruptions cutanées, les démangeaisons, les rougeurs des yeux et les larmes excessives. L'acceptation de ces médicaments dépend des caractéristiques du corps.

Vitamine B12

C'est un antihistaminique naturel universel. Cela vous aidera à réduire les symptômes d'asthme ou de dermatite allergiques. Prendre 500 mcg pendant 3-4 semaines.

Préparations de zinc

Le zinc aide à réduire les allergies à divers composés chimiques. Il est nécessaire d'accepter à l'intérieur que sous une forme complexe en tant que partie de la drogue.

Huile d'olive

L'acide oléique, qui fait partie de l'huile - un excellent agent anti-allergique. Par conséquent, il est utile d'utiliser ce type d'huile végétale pour la cuisson.

Prévention des allergies

Pour prévenir le développement d'allergies chez les femmes enceintes, ils prennent les mesures préventives suivantes:

  • Le contact avec tous les animaux est exclu;
  • La maison effectue régulièrement un nettoyage humide, la poussière est aspirée avec un filtre à eau, les pièces sont ventilées et les tapis, rideaux et oreillers sont nettoyés de la poussière au moins une fois par semaine pour prévenir le développement d'une allergie aux acariens;
  • Il est nécessaire d’exclure du menu les produits pour lesquels une réaction allergique a été identifiée; l'utilisation d'aliments hautement allergènes (agrumes, chocolat, arachides) est limitée; vous devez également abandonner l'utilisation de nouveaux produits exotiques;
  • Il est nécessaire d'abandonner les mauvaises habitudes, car elles peuvent provoquer l'apparition d'allergies chez l'enfant. Par exemple, fumer une mère peut entraîner une pneumonie ou un asthme bronchique chez un enfant.

Pendant le traitement sous la surveillance d'un spécialiste, l'allergie chez la femme enceinte ne présente aucun danger pour le fœtus, et le recours à des mesures préventives et le refus de l'auto-traitement permettent d'éviter des complications pendant la grossesse.

Quelle est l'allergie dangereuse pendant la grossesse

Même une légère allergie pendant la grossesse affecte le corps de la femme et le fœtus. La maladie est particulièrement dangereuse au cours des premières semaines, car les tissus et les systèmes de l'organisme commencent à se former et le placenta n'est pas encore en mesure de protéger complètement contre les influences négatives de l'extérieur. Aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse, la maladie n'a pas d'effet grave sur le fœtus, les antigènes ne peuvent pas traverser la membrane environnante.

La santé médiocre d’une femme a une incidence sur la santé de son bébé. Et prendre des médicaments sans contrôle médical provoque des malformations fœtales et peut provoquer une fausse couche.

Quelles sont les causes des allergies chez les femmes enceintes

Causes allergies - nombreuses

Lorsqu'il y a une éruption cutanée sur le visage, un écoulement important des organes génitaux, un nez qui coule ou des yeux rouges, vous devez contacter un obstétricien-gynécologue. L'allergie est rarement déraisonnable, le plus souvent des catalyseurs de processus sont présents. Le problème est souvent causé par des médicaments:

  • La pénicilline;
  • L'aspirine;
  • L'ibuprofène;
  • La magnésie;
  • Utrozhestan;
  • Fembion;
  • La fraxiparine;
  • Duphaston;
  • La yodomarine;
  • Acide folique;
  • Anticonvulsivants.

Les problèmes de grossesse sont causés par des allergènes ménagers - laine de chien et de chat, préparations chimiques, moisissures, cafards, insectes, fumée de cigarette, poussière. Sous l'influence de la sensibilité accrue du corps de la femme pendant la grossesse, des allergies au soleil peuvent commencer, qui se manifestent par des tumeurs sur le corps, comme sur la photo. La maladie pendant la grossesse est due à la réaction au pollen des herbes, des mauvaises herbes, des arbustes et des céréales pendant la floraison.

Allergies alimentaires courantes dues à une intolérance aux produits. Plus souvent, les coupables sont les crevettes, le miel, le chocolat, les noix, les agrumes, le lait, le poisson, le saumon, le soja, les œufs, les pruneaux, les bananes, les pommes, les courgettes. Selon le corps, le problème peut apparaître même à cause de la tomate, du poivron, de la pastèque (août - septembre).

Symptômes allergiques

Les symptômes de la maladie se manifestent dans le système digestif, les voies respiratoires, sur la peau. Ils dépendent de l'allergène à l'origine du problème. Les signes suivants sont notés pendant la grossesse:

  • éternuements et toux persistants;
  • manque d'air, essoufflement;
  • nausée, vomissement;
  • engourdissement ou picotement de la langue;
  • éruption cutanée sur l'abdomen, les mains, le visage, les jambes;
  • desquamation de la peau, fortes démangeaisons;
  • nez qui coule constamment, écoulement nasal.

Parfois, il semble aux femmes que l'allergie soit passée, mais les symptômes réapparaissent rapidement. La pire option est le choc anaphylactique, qui peut entraîner la mort de la mère et du fœtus. Il se manifeste avec les caractéristiques suivantes:

  • gonflement de la gorge et de la langue;
  • crampes abdominales;
  • éruption cutanée, démangeaisons, rougeur de la peau;
  • hypotension artérielle;
  • pouls à peine perceptible;
  • faiblesse grave;
  • perte de conscience;
  • douleur en avalant.

Il est urgent d'appeler une ambulance. Nécessite des spécialistes en intervention chirurgicale.

Urticaire pendant la grossesse

Comment distinguer les allergies du rhume pendant la grossesse

La réaction du corps à la poussière ou aux aliments peut être confondue avec ORZ. De même, l'allergie ne peut être déterminée que par un médecin. Mais afin de pré-identifier la cause des yeux rouges, du nez qui coule et des éruptions cutanées, vous devez vous souvenir de vos actions face à ces manifestations.

Quand une femme a eu froid pendant longtemps ou a mouillé ses pieds, il est possible qu'elle ait eu un rhume. Si les réactions désagréables étaient précédées par le nettoyage de l’appartement ou une promenade dans le parc au milieu d’une grande quantité de végétation, une allergie aurait peut-être commencé. Dans ce cas, la femme ne perd pas son appétit et n'a souvent pas envie de manger pendant le rhume.

Attribuer des gouttes Aquamaris

Traitement des allergies chez les femmes enceintes au début et aux 2e et 3e trimestres

Les premiers mois après la conception, il est déconseillé de prendre des médicaments, car pendant cette période, le fœtus en développement est particulièrement vulnérable. Traiter les allergies pendant la grossesse devrait être sous la supervision d'un spécialiste qui sait quoi faire. Le médecin vous prescrira des médicaments si l'effet bénéfique attendu du traitement est supérieur aux risques pour le fœtus.

Dans les premières semaines de grossesse prescrits gouttes d'allergie dans le nez Salin, Aquamaris. Physigel et pommade de zinc sont prescrits pour les éruptions cutanées et l'eczéma. Enterosgel, une solution qui permet d’économiser du charbon actif.

Au deuxième trimestre de la grossesse, le placenta est déjà formé et protège donc de manière fiable l’enfant de l’influence des médicaments. Si l'aggravation des allergies a commencé, vous pouvez prendre des antihistaminiques (Pheniramine, Diazolin), des hormones (Dexaméthasone, Prednisone). Les signes de pathologie réduisent la crème à base de vitamines B12 et C.

Avec l'apparition de l'allergie dans les dernières semaines de la grossesse, la liste des médicaments approuvés s'allonge. Une femme peut recevoir des antihistaminiques sécuritaires d’une nouvelle génération. Permis de boire des allergies Fenistil, Polysorb, Fexadin, Zyrtec, gouttes de Nazaval.

Un certain nombre de médicaments est strictement interdit dans tous les trimestres. Les substances toxiques éliminent les manifestations de l'allergie, tout en ayant un effet négatif sur le fœtus. Par exemple, Suprastin, Zodak, Xizal, Dimedrol Astemizol, Pipolfen, Terfénadine.

Il est interdit d'utiliser Suprastin et d'autres.

Si, après avoir pris des médicaments pendant la grossesse, les manifestations de la maladie n’ont pas diminué, vous pouvez utiliser la plasmaphérèse en consultation avec votre médecin. Avec cette méthode, il est possible de purifier le sang en cas d’allergie et d’éliminer ainsi les réactions. La procédure est autorisée même avec un facteur Rh négatif.

Aliments enceintes d'allergies

La maladie peut causer n'importe quel plat si la femme a une intolérance individuelle à un ingrédient. Cependant, les médecins ont identifié une liste de produits provoquant des allergies. Parfois, il suffit de manger assez pour se couvrir d'une éruption cutanée.

Les femmes enceintes doivent être prudentes avec la bouillie de sarrasin et de maïs, les produits à base de blé, les fruits et les baies (groseilles, canneberges, airelles, bananes), les pois et les pommes de terre. Il n'est pas recommandé d'utiliser des plats exotiques que la femme n'a pas essayés avant la conception. Le risque d'allergie pose les produits suivants:

  • chérie;
  • les noix;
  • les tomates;
  • oseille;
  • caviar, fruits de mer;
  • les blancs d'œufs, le lait;
  • du chocolat;
  • café, thé noir;
  • plats salés, épicés, gras et fumés.

Remèdes populaires pour les allergies pendant la grossesse

À tout moment, il est impossible de combattre la maladie à la maison sans le consentement du médecin. L'utilisation de moyens fabriqués par l'utilisateur n'est autorisée qu'en association avec des médicaments. Les ingrédients utilisés peuvent aggraver la réaction.

Lorsque l'éruption cutanée sur le corps aide bien à la décoction d'ortie, entraînez-vous, camomille (1 cuillère à soupe. L par litre d'eau). Il est nécessaire de mouiller un pansement propre dans un liquide et de faire quelques lotions quotidiennement pendant 30 minutes. Aidez le bain avec l'ajout de 2 c. l décoction de ficelle, écorce de chêne ou de camomille.

Avec l'apparition de la rhinite, le jus de Kalanchoe, l'aloe vera ou de l'eau salée sont efficaces. Plusieurs fois par jour, il est nécessaire de creuser ces médicaments maison dans chaque narine. L'outil élimine les sécrétions et assèche la membrane muqueuse.

Consulter un médecin

Le bébé sera-t-il allergique?

Il n'y a pas de garantie à 100% de transmission de la maladie de la mère à l'enfant. Cependant, ses chances de souffrir de réactions négatives du corps sont plus élevées dans le futur.

Peut affecter l'enfant

Les allergies peuvent-elles causer des avortements manqués?

Oui, si une femme voyait de manière incontrôlable des drogues dangereuses pour le fœtus.

Ne prenez pas les médicaments hors de contrôle

Les avis

Au cours de la deuxième grossesse, une éruption cutanée est apparue soudainement sur tout le corps, l'abdomen était très irritant. Le médecin a prescrit du diazoline et des gouttes nasales. Cela a aidé et, grâce à Dieu, cela n'a pas affecté mon fils.

Enfant, j’ai souffert d’allergies alimentaires, mais j’ai réussi à guérir, et au bout d’un mois, cette terrible éruption cutanée est réapparue. Je voulais acheter à nouveau Suprastin, mais le médecin l’a strictement interdite. L'aquamaris et l'onguent de zinc ont été sauvés par des gouttes.

Allergie de grossesse

La grossesse affecte tous les processus dans le corps d'une femme. Les changements affectent le système immunitaire, ce qui peut entraîner des perturbations dans son travail et une immunosuppression. Dans ce contexte, le risque de développer une nouvelle allergie et une rechute de l'allergie existante chez la femme enceinte augmente. L'allergie de grossesse survient chez 30% des femmes.

Particularités de l'allergie pendant la grossesse

Les maladies allergiques apparaissent rarement chez les femmes dans une position intéressante pour la première fois. À ce stade, de nombreuses futures mères sont déjà conscientes de "leur" intolérance à certains allergènes et aux symptômes qui causent la maladie, mais il existe des exceptions. La grossesse peut être un catalyseur spécifique pouvant exacerber le problème.

L'immunité de la future mère travaille avec une double force, ce qui lui permet de réagir de manière imprévisible à tout allergène. Alors, quels allergènes faut-il craindre pendant la grossesse?

Les principaux allergènes comprennent:

  • la poussière;
  • plants de pollen et d'herbe à poux;
  • les poils d'animaux;
  • les médicaments;
  • certains aliments, souvent des additifs chimiques;
  • ingrédients de certains produits cosmétiques;
  • froid
  • le soleil

Il existe également des facteurs prédisposants qui augmentent le risque de réaction allergique:

  • stress chronique;
  • défense immunitaire affaiblie;
  • traitement non contrôlé avec divers médicaments;
  • contact fréquent avec des produits chimiques ménagers;
  • porter des vêtements synthétiques;
  • abus de maquillage;
  • non-respect des recommandations pour une nutrition adéquate;
  • consommation immodérée d'aliments potentiellement allergènes;
  • situation écologique défavorable.

Types d'allergies de grossesse

Les allergies pendant la grossesse sont des types suivants:

  • Rhinite allergique. Il produit des sécrétions nasales abondantes, des éternuements et des démangeaisons constants, une congestion nasale. Un nez qui coule peut déclencher une floraison saisonnière des plantes, des particules de poils d'animaux et de la poussière domestique. En outre, la cause de cette rhinite est parfois la toxicose chez les femmes enceintes.
  • Conjonctivite allergique. Se manifeste par des larmoiements abondants, une photophobie, une hyperémie cornéenne. La rhinite et la conjonctivite sont généralement associées, c'est-à-dire qu'elles sont diagnostiquées simultanément. Les raisons sont généralement les mêmes que pour la rhinite allergique.
  • Urticaire, dermatite. La maladie se caractérise par des éruptions cutanées sur la peau, des rougeurs et un gonflement de la peau, des démangeaisons douloureuses. L'image externe de la pathologie ressemble à une brûlure d'ortie. En règle générale, la réaction se produit localisée, à l'endroit du contact avec un allergène potentiel. Par exemple, une allergie au visage pendant la grossesse est souvent le résultat d'une intolérance à l'un ou l'autre produit cosmétique.
  • Quincke enflure. La pathologie affecte les paupières, les lèvres, la langue et les voies respiratoires supérieures. La maladie se développe rapidement et soudainement. Le risque le plus important est l'œdème du larynx et de la trachée, qui peut affecter la fonction respiratoire. Parfois, l'œdème de Quincke affecte les tissus des articulations, leur causant des douleurs et une altération de la mobilité, ainsi que des organes digestifs, de sorte qu'une femme peut se plaindre de douleurs abdominales, de signes d'obstruction intestinale.
  • Choc anaphylactique. La forme d'allergie la plus grave, qui survient lors d'un changement de conscience et d'une chute de la pression artérielle. En l'absence d'assistance appropriée, une femme peut mourir. Le choc anaphylactique se développe moins d’une heure après la rencontre avec l’allergène. Les provocateurs de cette maladie peuvent être du pollen végétal, des médicaments et des produits cosmétiques.

Impact sur les allergies du fœtus

Toute modification de l'état de santé dérange la future mère. Surtout quand il s'agit de la première grossesse. Si, avant le début de la grossesse, une femme pouvait acheter à la pharmacie un quelconque remède pour traiter les symptômes d'allergie, elle doit maintenant penser à la santé du fœtus et aux effets de telle ou telle drogue sur son développement. Cela signifie que les comprimés d'allergie pendant la grossesse doivent être prescrits par un spécialiste.

Il s'avère que les allergies sont dangereuses car elles peuvent être héritées. Cependant, cela ne se produit pas dans tous les cas. Parfois, l'avantage est gagné par les gènes du père.

Pour plus de détails sur la situation, quel effet sur le fœtus sur les trimestres a une allergie pendant la grossesse, il est possible dans le tableau.

En outre, les allergies de grossesse peuvent entraîner des complications pour la santé de la femme. La rhinite allergique banale peut provoquer des crises d'asthme et un choc anaphylactique, perturbant la respiration normale. Le manque d'oxygène peut provoquer une hypoxie fœtale. La même chose arrive avec un rhume, une faiblesse, une toux d'une femme - le futur bébé ressent tous les changements de son corps et ceux-ci affectent son développement.

Que faire si des symptômes d'allergie apparaissent?

Il est important de garder à l'esprit qu'une réaction allergique chez la femme enceinte est parfois une réaction tout à fait normale du système immunitaire, en tant que signe d'intolérance à un nouveau produit ou produit chimique. Par exemple, une femme a acheté une crème pour le visage qu'elle n'avait jamais utilisée auparavant. Dans ce cas, le corps peut réagir de manière inadéquate au composant qui fait partie de la crème, ce qui lui était inconnu auparavant. Il en résulte une légère allergie, qui passe sans aucune intervention assez rapidement.

La situation est plus difficile avec les symptômes apparus avant et qui se manifestent pendant la grossesse dans le corps de la femme. Ce cas nécessite les actions suivantes:

  1. Contactez un allergologue. Si des symptômes d'allergie apparaissent, vous devez tout d'abord connaître leur source et diagnostiquer le problème. Un spécialiste prescrit des mesures de diagnostic pour une femme - généralement des tests cutanés ou des tests sanguins pour les allergies.
  2. Il est temps de commencer le traitement. L'allergie, provoquée par le port d'un bébé, est compliquée par le fait que vous ne pouvez pas boire tous les médicaments vendus dans une pharmacie. Prescrire un traitement contre les allergies pendant la grossesse ne peut être choisi que par un spécialiste qui décide quels médicaments seront sans danger pour la future mère et son enfant.
  1. Éviter le contact avec les allergènes connus.
  2. Refuser l'utilisation de produits potentiellement allergènes tels que le chocolat, les agrumes, etc.
  3. Pour les soins du visage et du corps, choisissez uniquement des produits cosmétiques naturels.
  4. Limite maximale de contact avec des produits chimiques ménagers.

Diagnostics

Les mesures diagnostiques comprennent:

  • un test sanguin pour déterminer le titre total d'immunoglobuline E et d'anticorps anti-allergènes;
  • tests d'allergie cutanée;
  • étude de l'histoire de la maladie;
  • enregistrer les données dans le journal alimentaire si des allergies alimentaires sont suspectées pendant la grossesse.

Comment traiter les allergies?

Des mesures préventives peuvent aider à réduire le risque de développer la maladie. La future mère ne souhaite pas entrer en contact avec des détergents synthétiques, manger des produits potentiellement allergènes, utiliser des produits cosmétiques au minimum. En outre, pour éviter le développement d’allergies, les femmes doivent éviter les facteurs de stress, tant mentaux que physiques.

Si vous ne pouvez pas vous protéger contre les allergies, vous devriez consulter un médecin avec ses principales manifestations. Seul un médecin, après un examen approfondi, peut déterminer avec précision les causes de la maladie, un irritant spécifique, et indiquer comment traiter les allergies.

L'allergie en début de grossesse se développe le plus souvent, mais l'utilisation de médicaments à ce stade est hautement indésirable. Si une femme a des réactions allergiques au pollen, restez à la maison chaque fois que possible, portez des lunettes de soleil et un masque médical avant de sortir, lavez vos vêtements et vos chaussures après une promenade.

Traitement de la rhinite allergique. Les sprays nasaux et les gouttes prescrits pour le traitement de la rhinite ordinaire, améliorent le bien-être et la rhinite allergique. Les meilleurs médicaments contre les allergies chez les femmes enceintes sont des produits naturels à base d’eau de mer. Il peut s'agir de gouttes Aqua Maris, de dauphins, d'Aqualal, etc. Les préparations énumérées ci-dessus éclaircissent la cavité nasale, éliminent les allergènes de la membrane muqueuse, normalisent la respiration nasale sans nuire au fœtus.

En plus de ces médicaments, les femmes enceintes peuvent utiliser les médicaments anti-allergiques suivants pour la rhinite allergique:

  • Les gouttes de Pinosol d'origine naturelle, qui comprennent les huiles d'eucalyptus et de menthe poivrée: le médicament adoucit la muqueuse nasale, aide à soulager son gonflement, facilitant ainsi le sentiment d'allergie;
  • Prevalin spray - ce médicament forme un film invisible sur la muqueuse nasale, neutralisant l'effet des allergènes;
  • Gouttes salines - un médicament créé sur la base de chlorure de sodium, son action principale - le nettoyage en toute sécurité de la cavité nasale des irritants potentiels.

Traitement de la conjonctivite allergique. Pour l’instillation dans les yeux, utilisez les gouttes Innox, qui ne contiennent que des ingrédients naturels.

Traitement des démangeaisons, des éruptions cutanées, de la desquamation. La pommade des allergies pendant la grossesse aide à se débarrasser des réactions cutanées - éruptions cutanées, dermatite. Pour les futures mères, l’onguent de zinc, qui dessèche la peau, sera le moyen le plus sûr d’éliminer l’inflammation et les allergies. Une alternative à la pommade au zinc peut être le Zindol, à base d'oxyde de zinc.

Egalement efficace contre les réactions allergiques de la peau, les pommades et les crèmes aux extraits de plantes médicinales. Par exemple, une pommade contenant du calendula, de la camomille, de la chélidoine, etc. Vous pouvez les acheter à la pharmacie.

Si nous parlons de dermatite atopique, le gel Physigel s’est bien recommandé. Il est appliqué sur les zones de peau endommagées par l'inflammation et se grattant légèrement. Moyens bien hydrater la peau, contribuant à sa régénération. Il peut être utilisé pour le visage, comme crème d'allergies pendant la grossesse.

Traitement des allergies alimentaires et médicamenteuses. Le traitement principal de ces affections, qui a un effet positif sur le bien-être de la future mère, consiste à assainir le corps. En règle générale, ce type d'allergie se manifeste par des signes cliniques d'urticaire et d'autres éruptions cutanées. Par conséquent, la première chose à faire est d'éliminer les irritants potentiels de la consommation, puis de nettoyer le corps à l'aide de médicaments tels qu'Enterosgel et Lactofiltrum.

En cas de réaction allergique grave, si l’allergie cutanée est accompagnée de démangeaisons et d’un inconfort importants, vous pouvez boire une double dose de n’importe quel sorbant (charbon actif, etc.). La quantité de médicament dépend du poids de la future mère: 1 comprimé est conçu pour 5 kg de poids corporel.

Antihistaminiques pendant la grossesse

Cet élément doit être considéré séparément, car prendre des médicaments pour les allergies pendant la grossesse est important, avec beaucoup de soin et avec l’autorisation du médecin traitant. Un allergologue examine les antécédents du patient, établit un diagnostic et un examen appropriés et, si nécessaire (si les mesures préventives et les méthodes susmentionnées de traitement des maladies allergiques ne sont d'aucune aide), prescrivent des antihistaminiques, à condition que le risque potentiel de complications pour le fœtus en développement ne soit pas supérieur au bénéfice attendu du traitement.

Toutes les gouttes et les pilules ayant un effet antihistaminique, il est fortement déconseillé de les utiliser pour le traitement des allergies au cours des 12 premières semaines de gestation. En ce qui concerne les deuxième et troisième trimestres, il n'y a pas de restrictions aussi graves, les médicaments anti-allergiques sont prescrits plus souvent.

Le tableau suivant abordera le problème du choix des médicaments contre les allergies aux trimestres.