Réactions allergiques: types, premiers secours. Réaction allergique aux piqûres d'insectes

Les allergies sont aujourd'hui considérées comme l'une des pathologies les plus courantes. De plus, les causes et les formes de manifestation de la réponse de l'organisme à un stimulus peuvent être complètement différentes. Par conséquent, chaque cas doit être examiné séparément. Des réactions allergiques peuvent survenir à tout moment et chez toute personne. Cependant, la maladie ne peut pas être envisagée. Qu'est-ce que l'allergie, comment elle se pose et quoi en faire - vous apprendrez dans cet article. Et vous aurez un concept sur la façon de gérer cette maladie chez les adultes et les enfants.

Qu'est-ce qu'une allergie?

Les médecins actuels ne sont pas enclins à considérer cette maladie comme une maladie. Cependant, cela peut être non seulement désagréable, mais aussi mettre la vie en danger. Les réactions allergiques sont la réponse du système immunitaire à un irritant. Dans ce cas, la sensibilité de l'organisme augmente plusieurs fois.

La réaction peut se manifester de différentes manières: intensément et pas tellement; sous forme de traces sur la peau, de problèmes respiratoires, de nez qui coule. Et les allergies peuvent être spécifiques et non spécifiques. Il convient de noter que souvent une personne a une réaction aiguë à un stimulus, ce qui peut être très dangereux. De plus, un choc anaphylactique et un arrêt respiratoire peuvent survenir. Certains types de réactions sont fatales. Considérez ce que cela peut être, plus en détail.

Types et types de pathologie

Les réactions allergiques ne se ressemblent pas. Le mécanisme de leur apparition est très proche, mais ils apparaissent assez différemment. Il existe différents types de réactions allergiques.

1. Spécifique. Dans ce cas, l'allergène agit sur le corps pendant un certain temps. C'est-à-dire que la réaction n'apparaît pas immédiatement, pas après le premier contact.

2. non spécifique. Dans ce cas, le corps réagit instantanément.

De plus, les réactions allergiques peuvent être immédiates et lentes. Le premier type inclut les pathologies cutanées et systémiques. Ils se produisent 25 minutes après l'action du stimulus. Ils se manifestent de différentes manières, parfois ils peuvent mettre la vie en danger (angioedema).

En ce qui concerne les réactions retardées, plusieurs heures et même plusieurs jours peuvent s'écouler avant la période de manifestation. Il convient de noter que la manifestation de la pathologie peut avoir de nombreuses raisons. Par conséquent, chaque cas spécifique doit être examiné individuellement. Naturellement, il existe des symptômes non spécifiques.

Vous pouvez également sélectionner différents types de réactions allergiques.

  • Anaphylactique (urticaire, asthme).
  • Cytotoxique (allergie aux médicaments, conflit Rh chez le nouveau-né - lésions des membranes cellulaires).
  • Immunocomplexe (les antigènes se déposent sur les parois des vaisseaux sanguins: conjonctivite, dermatite, maladie sérique).
  • Une condition dans laquelle les anticorps aident à stimuler la fonction d'autres cellules.

Cette liste contient les types de réactions allergiques les plus courants.

Causes de

De nombreux facteurs contribuent à l'émergence de cet état. Parmi eux se trouvent:

  • Les piqûres d'insectes ou d'autres animaux.
  • La poussière.
  • Acariens de lit.
  • Spores de moisissure.
  • Médicaments.
  • Laine ou salive d'animaux.
  • Certains aliments (surtout le miel).
  • Le froid et le soleil
  • Produits de nettoyage ménagers (chimiques).
  • Pollen de fleurs et autres plantes.
  • Latex.

En principe, les réactions allergiques possibles peuvent avoir différentes causes. Vous pouvez avoir une réaction complètement atypique à tout irritant qui semble dangereux pour votre système immunitaire. Par exemple, certaines personnes souffrent même d'eau. Et une réaction allergique aux piqûres d’insectes peut avoir des conséquences fatales.

Le mécanisme de développement et les symptômes de la pathologie

Considérons maintenant comment l’État apparaît. Quelles que soient les réactions allergiques, elles ont le même mécanisme de développement.

1. Stade de rencontre du corps avec un stimulus (immunologique). A ce stade, la production d'anticorps commence. Bien que ce ne soit pas toujours le cas. Souvent, la réaction du corps est déjà visible après le deuxième effet ou les effets ultérieurs de l'antigène.

2. Stade de lésion des cellules tissulaires (pathochimique). Ils contiennent des substances telles que la sérotonine, l'histamine et d'autres. Auparavant, les médiateurs étaient en phase inactive. C'est grâce à eux que se produit la réaction inflammatoire de l'organisme à l'invasion du stimulus.

3. Stade de manifestations externes de l'allergie (physiopathologique). C'est à ce stade que vous pouvez déjà voir les différents symptômes de la pathologie.

En ce qui concerne les symptômes, c'est différent.

  • Réaction allergique sur la peau: taches rouges, éruption cutanée, vésicules, démangeaisons.
  • Puffiness des muqueuses.
  • Nez qui coule
  • Éternuement
  • Larmoiement.
  • Yeux rouges.
  • Processus inflammatoires.
  • Étouffement (angioedema).
  • Choc anaphylactique (baisse de la pression artérielle, perte de conscience et même arrêt de la respiration).

Dans tous les cas, une réaction allergique aux piqûres d’insecte ou à d’autres irritants doit être rapidement éliminée.

Particularités de l'allergie chez les enfants

Aujourd'hui, les pédiatres sont de plus en plus confrontés à un tel problème chez les bébés. Les raisons peuvent être nombreuses: prédisposition héréditaire, air pollué, régime alimentaire malsain, intolérance au lait maternel (lactose) et autres. Les réactions allergiques chez les enfants peuvent également se manifester de différentes manières: sous forme d'eczéma, de diarrhée, d'urticaire, de douleurs à l'abdomen. En outre, il peut exister d'autres symptômes: gonflement des muqueuses, asphyxie, fièvre, autres types d'éruptions cutanées. La condition la plus terrible est le choc anaphylactique, car elle se développe beaucoup plus rapidement que chez les adultes.

Il convient de noter que les réactions allergiques chez les enfants apparaissent très rapidement - en quelques heures. Afin d'aider l'enfant à faire face à la situation la moins douloureuse, il est nécessaire d'éliminer immédiatement le stimulus. De plus, vous ne pouvez utiliser que des médicaments prescrits par un médecin (antihistaminiques). En outre, les médicaments ne doivent être administrés à l'enfant que lorsqu'il existe une menace réelle pour la vie.

Et devrait être effectuée pour prévenir l'apparition d'allergies. Il consiste à suivre le régime, à éliminer la source d'irritation et à un traitement périodique. Naturellement, les enfants avec un tel diagnostic doivent obligatoirement être enregistrés auprès d'un allergologue.

Comment l'allergie est-elle déterminée?

Bien sûr, s’il existe des symptômes de pathologie, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Naturellement, une réaction allergique sur la peau est visible à l'œil nu, mais le médecin vous expliquera comment la traiter correctement afin d'éviter toute complication.

Pour les diagnostics utilisant différentes méthodes.

1. Test cutané. Elle est effectuée rapidement et très simplement, tandis que l’étude vous permet de déterminer le type de stimulus appliqué. Pour ce faire, introduisez dans la peau une petite quantité de différents allergènes et surveillez la réponse du corps. En règle générale, la procédure ne prend pas plus de 20 minutes. Vous pouvez faire de tels tests à tout âge et uniquement sous la surveillance d'un spécialiste. Avant l'étude ne peut pas prendre d'antihistaminiques pendant deux jours. Il y a encore des exemples d'application qui donnent un résultat plus précis.

2. Un test sanguin complet pour la quantité d'anticorps IgE dans le sang. Il est nécessaire de la mener au cas où le premier type de recherche ne donnerait pas l’image nécessaire. Le résultat est généralement prêt en une à deux semaines. L’inconvénient de cette étude est qu’elle n’est pas en mesure de déterminer le degré de réaction allergique forte d’un patient.

3. Test provocateur. Cette méthode vous permet de détecter rapidement l’allergène et de poser un diagnostic précis. Afin de provoquer une réaction, un certain irritant est utilisé. Par conséquent, un test ne doit être effectué que dans un hôpital hospitalier sous la surveillance d'un médecin qui peut intervenir rapidement en cas de crise grave.

Naturellement, de nombreuses allergies peuvent être détectées à l'œil nu. Cependant, vous devez être absolument sûr de la précision du diagnostic. Par conséquent, une visite chez le médecin est nécessaire. Rappelez-vous que cela peut vous sauver la vie et le rendre plus confortable.

Qu'est-ce que l'allergie aiguë?

Habituellement, dans cette situation, l’immunité répond instantanément au stimulus. Et la réponse peut être très forte. Dans certains cas, même avoir à appeler une ambulance. Cela peut être une réaction allergique à la morsure d'une guêpe, à d'autres insectes (ou animaux) ou à un autre irritant.

Il convient de noter qu'une réponse similaire du corps peut être très forte, elle peut conduire à un choc anaphylactique. Dans ce cas, la personne perd conscience, sa pression diminue et cesse souvent de respirer. Par conséquent, vous devriez commencer immédiatement la réanimation. Votre trousse de premiers soins doit contenir des médicaments à action rapide qui aideront à éliminer les symptômes ou à attendre l’ambulance. Dans tous les cas, le médecin traitant doit être informé de l’incident.

Premiers secours

Une réaction allergique aiguë peut être très dangereuse, voire mortelle. Vous devez donc traiter la pathologie de manière responsable. Ne tardez pas à éliminer cette maladie plutôt grave. Cependant, avant l’arrivée des médecins, vous devez effectuer certaines manipulations qui empêchent l’apparition des symptômes les plus graves. Réfléchissez à la question de savoir quels devraient être les premiers soins pour les allergies, ainsi que la manière dont ils devraient être traités.

Donc, si vous avez une intolérance à certains produits, un lavage gastrique avec une solution aqueuse spéciale de sel ou de soda aidera à éliminer les symptômes. De plus, un lavement nettoyant peut éliminer la réaction allergique. L'eau doit être chaude. Dans ce cas, vous pouvez ajouter de l'huile végétale au liquide. Afin d'éliminer l'effet des toxines produites sur le corps, vous pouvez prendre ces médicaments: "Fenistil", "Enterosgel", "Zyrtec". Ils aident également à arrêter la libération d'histamine en grande quantité, de sorte que la réaction aiguë ne se développe pas. Après une attaque similaire dans quelques semaines, vous devez suivre un certain régime alimentaire, ce qui aidera à restaurer le corps. Essayez de ne pas manger certains aliments (miel, noix, lait, poisson, œufs, plats frits et fumés).

L'aide pour les réactions allergiques aux médicaments devrait être immédiate. Surtout si le médicament a été administré par voie intraveineuse. Naturellement, avant d'utiliser le médicament, il est nécessaire de lire ses instructions, bien qu'il y ait eu certaines réactions même aux pilules antiallergiques.

La résistance du corps dans ce cas peut avoir des conséquences graves. Les symptômes les plus courants de cette pathologie sont différents éruptions cutanées, asthme bronchique ou rhinite. L'auto-traitement dans ce cas ne peut pas être engagé. Assurez-vous de consulter votre médecin et effectuez un diagnostic approfondi en utilisant tous les échantillons nécessaires. En outre, ne prenez plus ces médicaments, après quoi vous avez noté l’apparition de symptômes.

Une réaction allergique à la morsure d'une guêpe ou d'un autre insecte se manifeste le plus souvent par une éruption cutanée, des démangeaisons et une rougeur de la peau. En outre, certaines toxines qui pénètrent dans votre corps avec la salive peuvent provoquer une réaction grave, notamment un œdème de Quincke et un choc anaphylactique. Dans tous les cas, vous devez d'abord éliminer la piqûre de l'insecte. Ensuite, appliquez une compresse froide sur la zone endommagée pendant 15 à 20 minutes pour réduire le gonflement. Si la morsure est sur un membre, essayez de placer un garrot au-dessus de cet endroit afin que le poison ne se répande pas davantage. N'oubliez pas de le desserrer toutes les 30 minutes. Une réaction allergique aux morsures chez les enfants peut être très difficile. Dans tous les cas, vous devrez utiliser des antihistaminiques («Fenistil», «Zyrtec»). En outre, essayez d'éviter les insectes.

Si vous êtes allergique à la poussière, au pollen ou aux poils, vous pouvez présenter un nez qui coule, une toux, une douleur aux yeux, un gonflement des muqueuses des voies respiratoires et un œdème de Quincke. Dans ce cas, il est nécessaire d'éliminer immédiatement l'irritant, de laver les particules provoquant la réaction du corps du corps et des vêtements. Vous devrez absolument prendre des antihistaminiques et appeler une ambulance (si les mesures prises par vous-même n'ont pas eu d'effet).

Vous pouvez éliminer la réaction allergique assez rapidement, mais n'oubliez pas que cette pathologie doit également être traitée.

Caractéristiques du traitement

Vous pouvez donc éliminer les principaux symptômes de l’allergie à l’aide de certains médicaments. Cependant, il est impossible de quitter la pathologie sans traitement. Seulement dans ce cas, vous pouvez réduire la réponse du corps au stimulus lors de la prochaine réunion avec lui. Ceci est particulièrement vrai pour la réponse du système immunitaire à la poussière, aux piqûres d'insectes et au pollen, car ces facteurs sont totalement impossibles à éliminer.

La première règle de traitement consiste donc à éviter tout contact avec l’allergène. Ensuite, vous devez effectuer un diagnostic approfondi et ensuite seulement passer à une thérapie complexe. Les médicaments contribuent à l’élimination des symptômes et réduisent le degré de réaction du corps. Les plus efficaces sont les médicaments suivants: Claritin, Loratadin, Tavegil, Suprastin, Telfast. Ils sont appliqués en premier. Ces médicaments bloquent l'action de l'histamine. Naturellement, chacun d’eux ayant certains effets secondaires (somnolence, nervosité, vertiges), le médecin doit donc choisir le remède le plus optimal et le plus sûr.

Si vous avez le nez bouché ou si vous avez des difficultés respiratoires, vous aurez besoin des médicaments suivants: Oxymétazoline, Pseudoéphédrine. Cependant, ils ont certaines contre-indications (âge jusqu'à 12 ans, grossesse et allaitement, hypertension). En outre, ces médicaments ne peuvent pas être pris pendant une longue période.

Pour le traitement de l'asthme bronchique allergique ou ordinaire, l'inhibiteur le plus couramment utilisé est le "Singular". En plus des médicaments présentés, il existe d'autres médicaments hormonaux qui peuvent éliminer les symptômes des allergies. Cependant, ils ne devraient être pris qu'après avoir consulté un médecin. Une utilisation inappropriée de médicaments hormonaux peut avoir des conséquences imprévisibles.

En plus des médicaments à action directe, vous devez prendre des complexes de vitamines, des procédures d'immunothérapie, qui aideront à réduire la sensibilité du corps à l'allergène.

Pour le traitement des manifestations cutanées, on utilise des pommades et des crèmes avec administration simultanée d'agents oraux. Un traitement opportun réduira la force de la manifestation de la réaction.

Remèdes populaires et prévention des allergies

La pathologie présentée doit toujours être sous contrôle. Pour cela, différents moyens sont appliqués. Si vous avez une réaction allergique, le traitement peut être populaire. C'est-à-dire que les remèdes à la maison fournissent également un bon effet. Naturellement, vous devez consulter un médecin et utiliser des méthodes non traditionnelles d'élimination des allergies uniquement après son autorisation. Sinon, vous pouvez aggraver considérablement votre état. Votre attention est représentée par les recettes les plus efficaces, essayées depuis longtemps par les utilisateurs.

1. Broyez la coquille avec un moulin à café et prenez un quart de cuillerée à thé. Pour les enfants, la dose peut être réduite de moitié. Essayez également de diluer la matière première avec une goutte de jus de citron. Prenez cet outil devrait être aussi longtemps que la réaction ne disparaît pas. C'est-à-dire que cette méthode de traitement convient aux personnes souffrant d'éruptions cutanées.

2. Le charbon actif aidera à éliminer certaines toxines du corps pouvant causer des allergies. Cependant, il est préférable d'utiliser des comprimés blancs, car ils sont plus efficaces. Prenez le médicament tous les matins. Et la manière dont la réaction se manifeste n’a aucune importance. De plus, le charbon actif peut être bu quel que soit le type d'allergie. Si vous avez une crise aiguë, alors un grand nombre de pilules prises aideront à réduire le degré de réaction.

3. Hypericum aidera à réduire l'apparition de rhinite allergique et de larmoiement. Pour ce faire, vous devez remplir un pot d'un demi-litre avec de l'herbe fraîche et le verser avec de l'alcool (vodka). Infuser le mélange devrait être d'environ trois semaines dans un endroit frais. Buvez le mélange plusieurs fois par jour et 1 petite cuillère.

4. La craie est un outil efficace pour éliminer les manifestations cutanées de la pathologie. Il suffit de lubrifier périodiquement les zones touchées. Si la réaction s'accompagne de démangeaisons importantes, il est préférable de pré-essuyer la peau avec du peroxyde d'hydrogène, puis de la saupoudrer de craie en poudre.

5. Utiles sont l'ail et le céleri. Pour ce faire, les plantes doivent presser le jus et les mettre au réfrigérateur. Prenez-le devrait être une cuillère à soupe plusieurs fois par jour avant les repas. Cet outil est adapté au traitement de la rhinite allergique. L'ail est préférable de râper sur une râpe fine.

6. Effectivement une décoction, une infusion et des lotions de camomille. Ils devraient être utilisés pour traiter les lésions cutanées.

Cependant, le traitement n'est pas la seule chose à faire. Pour que les attaques allergiques vous tourmentent le moins possible, il est nécessaire de prendre diverses mesures préventives:

- éviter toute rencontre avec des irritants;

- essayez de suivre le régime alimentaire prescrit par le médecin;

- renoncez aux cigarettes et à l'alcool;

- exercice ou exercice;

- essayez d'effectuer un nettoyage humide quotidien (si nécessaire, la procédure est effectuée plusieurs fois).

Naturellement, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire. Pour ce faire, utilisez des légumes et des fruits frais, des complexes multivitaminés. Aux premiers symptômes d'allergie, essayez de ne pas tarder et utilisez le médicament antihistaminique prescrit par le médecin.

Ces conseils vous aideront à faire face rapidement à la réaction à un irritant et à en réduire considérablement la manifestation. Mais il faut se rappeler que tout traitement ne doit être effectué qu’après avoir consulté un médecin. Vous bénisse!

Réactions allergiques aiguës

Les réactions allergiques aiguës sont des affections pathologiques résultant de l’hypersensibilité de l’organisme aux allergènes exogènes et caractérisées par le développement soudain de réactions allergiques localisées ou généralisées. Les formes localisées comprennent l'urticaire, l'œdème de Quincke, le laryngisme et le bronchospasme, le choc anaphylactique systémique et la dermatite allergique commune allergique. Les manifestations d'une réaction allergique aiguë dépendent de sa forme, de son état corporel, de son âge et d'autres facteurs. Les mesures thérapeutiques comprennent l'élimination de l'allergène, la restauration des fonctions vitales, l'introduction d'antihistaminiques et de glucocorticoïdes.

Réactions allergiques aiguës

Les réactions allergiques aiguës sont des maladies qui se développent en présence d'une sensibilité accrue du système immunitaire aux allergènes pénétrant dans l'organisme par l'extérieur. Habituellement, les signes d'une réaction allergique de type immédiat avec une apparition soudaine et soudaine, la propagation du processus pathologique vers divers organes et tissus et une altération marquée des fonctions vitales du corps sont détectés. Selon les statistiques, chaque dixième habitant de notre planète a déjà subi une réaction allergique aiguë. Il existe de légères manifestations (localisées) d'hypersensibilité sous forme d'exacerbation de rhinoconjonctivite allergique et d'urticaire limitée, modérée - avec développement d'urticaire commune, d'œdème de Quincke, de laryngospasme, de bronchospasme et de grave - sous forme de choc anaphylactique.

Raisons

Le développement de réactions allergiques aiguës est généralement associé à l'exposition à des substances étrangères pénétrant dans le corps par l'air inhalé (bactéries, pollen, allergènes de l'air ambiant et de la poussière domestique), des aliments, des médicaments, des morsures d'insectes, l'utilisation de latex, muqueuses de diverses substances inorganiques et organiques.

Les moments qui provoquent peuvent être des facteurs exogènes: problèmes environnementaux, mauvaises habitudes, utilisation incontrôlée de médicaments et de produits chimiques ménagers. Les facteurs de risque endogènes comprennent l'hérédité grevée d'allergies, de situations stressantes et de troubles immunitaires.

Pathogenèse

Le processus pathologique est le plus souvent caractérisé par le développement d'une réaction allergique aiguë de type immédiat. En même temps, une hypersensibilité à la substance étrangère problématique, qui devient un antigène, à médiation IgE se forme. La réaction immunitaire en développement se déroule en présence de trois types de cellules: les macrophages, les lymphocytes T et B. Les immunoglobulines de classe E synthétisées par les cellules B sont situées à la surface des cellules cibles (mastocytes, basophiles).

La ré-entrée de l'allergène dans l'organisme entraîne le développement d'une réaction allergique avec l'activation des cellules cibles et la libération d'un grand nombre de médiateurs inflammatoires (en premier lieu l'histamine, ainsi que la sérotonine, les cytokines, etc.). Une telle réaction immunitaire est généralement observée lors de l'administration de pollen, d'aliments, d'allergènes ménagers, de médicaments et de sérums, se traduisant par des symptômes de pollinose, de dermatite atopique et d'asthme bronchique, ainsi que de réactions anaphylactiques.

Le mécanisme d'apparition de maladies allergiques aiguës peut être dû à la formation de réactions immunitaires à médiation cellulaire cytotoxiques, immunocomplexes. À la suite de changements pathochimiques et physiopathologiques qui se développent après la sensibilisation, des symptômes typiques d’allergie aiguë apparaissent.

Symptômes de réactions allergiques

Une rhinite allergique (difficulté à respirer par le nez, rhinorrhée, accès d'éternuement) et une conjonctivite (démangeaisons et gonflement des paupières, rougeur des yeux, photophobie) se manifestent le plus souvent par des réactions allergiques aiguës. Cela peut également inclure l'apparition de signes d'urticaire dans une zone limitée de la peau (cloques arrondies, hyperémie, démangeaisons).

Avec des réactions allergiques aiguës modérées, la défaite de la peau devient plus prononcée et se caractérise par le développement d'une urticaire généralisée avec capture de la quasi-totalité de la surface de la peau et l'apparition de nouvelles bulles en quelques jours. On observe souvent des signes d’œdème de Quincke, d’œdème de Quincke et d’œdème de Quincke de la peau, du tissu sous-cutané et des muqueuses. Le processus pathologique est souvent localisé dans le visage et touche les lèvres et les paupières. Il se produit parfois sur les mains, les pieds et le scrotum et peut entraîner un gonflement du larynx et des muqueuses du tube digestif. Une réaction allergique aiguë avec le développement d'une inflammation de la membrane muqueuse du larynx et des bronches peut entraîner des complications graves pouvant entraîner la mort par asphyxie.

Les effets les plus graves de l'hypersensibilité du système immunitaire sont observés en cas de choc anaphylactique. En même temps, les organes vitaux et les systèmes du corps sont affectés - cardiovasculaire et respiratoire avec apparition d'une hypotension artérielle sévère, d'un état collaptoïde et d'une perte de conscience, ainsi que de troubles respiratoires dus à un œdème laryngé ou à un bronchospasme. En règle générale, les manifestations cliniques se développent quelques minutes après le contact avec l'allergène. En l'absence de soins d'urgence qualifiés, le décès survient souvent.

Diagnostics

Le diagnostic des réactions allergiques aiguës implique une analyse approfondie des données anamnestiques (tolérance des médicaments et des sérums, maladies précédemment allergiques), des manifestations cliniques d'allergies (lésions cutanées, voies respiratoires supérieures, signes de suffocation, de pertes de connaissance, de crises convulsives, d'activité cardiaque perturbée, etc.).. L'inspection d'un allergologue-immunologiste et d'autres spécialistes est requise: un dermatologue, un oto-rhino-laryngologiste, un gastro-entérologue, un rhumatologue, etc.

Des tests de laboratoire clinique généraux (sang, urine), des analyses biochimiques du sang sont effectués, selon les indications - détermination du facteur rhumatoïde et des anticorps antinucléaires, marqueurs de l'hépatite virale, présence d'anticorps dirigés contre d'autres micro-organismes, ainsi que des procédures de diagnostic instrumental nécessaires dans ce cas particulier. Si possible, des tests cutanés, la détermination d'immunoglobulines générales et spécifiques de la classe E, ainsi que d'autres examens utilisés en allergologie peuvent être effectués.

Le diagnostic différentiel des réactions allergiques aiguës nécessite l'exclusion d'un large éventail de maladies allergiques, infectieuses et somatiques accompagnées de manifestations cutanées, de lésions des muqueuses des organes internes, d'altérations de la fonction respiratoire et de la circulation sanguine.

Traitement des réactions allergiques aiguës

Les mesures thérapeutiques pour les réactions allergiques aiguës devraient inclure l'élimination précoce de l'allergène, le traitement anti-allergique, la restauration des fonctions respiratoires altérées, de la circulation sanguine et d'autres systèmes organiques. Pour arrêter toute ingestion ultérieure de la substance ayant entraîné le développement d'une hypersensibilité, il est nécessaire d'arrêter l'administration du médicament, du sérum ou du substitut du sang (avec des injections intramusculaires et intraveineuses, des perfusions), de réduire l'absorption de l'allergène (application d'un garrot au-dessus du site d'injection ou d'une piqûre d'insecte, mise en circulation avec une solution adrénaline).

Le traitement antiallergique implique l’utilisation d’antihistaminiques et d’hormones glucocorticostéroïdes par voie topique, orale ou parentérale. Les dosages spécifiques des médicaments et leur mode d'administration dépendent de la localisation du processus pathologique, de la gravité de la réaction allergique aiguë et de l'état du patient. La thérapie symptomatique vise à corriger les fonctions perturbées du corps et, surtout, la respiration et la circulation sanguine. Ainsi, lorsque le bronchospasme est inhalé, des médicaments bronchodilatateurs et anti-inflammatoires sont administrés (bromure d'ipratropium, salbutamol, etc.) et en cas d'hypotension artérielle sévère, des amines vasopresseurs (dopamine, noradrénaline) sont reconstituées en même temps que le volume de sang circulant.

Dans les cas graves, les soins d’urgence sont prodigués dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital grâce à un équipement spécial qui prend en charge la circulation sanguine et la respiration. Après avoir mis fin aux manifestations aiguës de réactions allergiques, le traitement est administré par un allergologue-immunologiste utilisant un schéma de pharmacothérapie choisi individuellement, le respect d'un régime d'élimination et, si nécessaire, un ASIT.

Symptômes d'allergie, causes, méthodes de traitement

Informations générales

Les réactions allergiques sont des conditions dangereuses qui résultent de l'exposition de diverses substances biologiques au corps. Pour ces substances, le corps manifeste une sensibilité accrue, ce qui conduit à la manifestation de la réaction.

Causes de l'allergie

Les processus auto-immuns sont à la base du développement des réactions allergiques. Leur essence réside dans le fait que lorsqu'un allergène pénètre dans l'organisme, des complexes immuns circulants (CIC) se forment. Ces complexes peuvent se répandre dans le sang dans différentes parties du corps et se déposer dans les tissus.

Cela conduit au fait que le système immunitaire commence à reconnaître le tissu contenant la CEC, en tant que corps étranger, et à montrer de l'agressivité à son égard. En conséquence, un processus inflammatoire se développe, ce qui conduit à un dysfonctionnement de l'organe cible.

De telles violations dans le travail des mécanismes de protection peuvent être observées lorsqu'elles sont exposées à de tels facteurs:

  • Maladies infectieuses fréquentes et prolongées, ainsi que foyers d'infection chroniques. Un long séjour dans le corps de divers micro-organismes pathogènes peut les amener à affecter le système immunitaire avec leurs enzymes et leurs toxines, entraînant des modifications fonctionnelles de celui-ci.
  • L'hérédité. Facteur héréditaire est l'un des principaux dans le développement des allergies. Le plus grand danger sont les manifestations d'allergie chez la mère pendant la grossesse. Dans ce cas, des complexes immuns peuvent pénétrer dans la barrière placentaire du fœtus, ce qui augmente le risque qu'un enfant devienne individuellement sensible à cet allergène à l'avenir.
  • Conditions immunosuppressives. Certaines pathologies s'accompagnent d'une suppression importante du système immunitaire, ce qui peut conduire au développement d'une sensibilité individuelle.
  • Long séjour dans un environnement contenant une grande quantité de substances allergènes. Une exposition régulière au corps de substances susceptibles de provoquer des allergies n'est pas recommandée. Cela concerne en particulier les enfants, car les mécanismes de protection ne sont pas encore parfaits.

Les causes des allergies ne sont pas entièrement comprises, mais les données pathogénétiques sont suffisantes pour prescrire un traitement médicamenteux adéquat.

Types d'allergènes

Les allergies peuvent manifester absolument tout. Les principaux groupes d'allergènes sont:

  • Produits alimentaires. Les plus dangereux, en termes d’allergie, sont les agrumes, le chocolat, les œufs et les légumes. La gravité d'une réaction allergique aux allergènes alimentaires dépend de la quantité de nourriture ingérée, ainsi que des caractéristiques individuelles de l'organisme.
  • Allergènes en aérosol. Ceux-ci incluent la poussière domestique et de livre, les produits chimiques ménagers en aérosol, les parfums et divers gaz. Il convient de noter que les aérosols provoquent l’une des manifestations les plus graves, car ils sont accompagnés de troubles de la respiration profonde.
  • Médicaments. Absolument, tout médicament peut provoquer une réaction allergique. Cela ne dépend pas de la voie d'administration du médicament. Les réactions les plus dangereuses se produisent lorsque les drogues intraveineuses.
  • Facteurs physiques. Dans le corps humain, des états pathologiques peuvent se développer sous l’influence des basses températures, du rayonnement ultraviolet et d’autres types de rayonnement.

Quelle que soit la cause de l'apparition d'allergies, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic qualitatif avec la formulation de tests d'allergie et l'évaluation du système immunitaire.

Les causes de l'allergie chez l'adulte sont le plus souvent connues, car la réaction n'est pas la première fois. Mais les causes des allergies chez les enfants doivent être clarifiées et diagnostiquées.

Les symptômes

Les symptômes et le traitement des allergies dépendent de la forme de sa manifestation. Ainsi, on distingue de telles formes d’allergie:

  • Urticaire
  • Toux asthmatique.
  • Quincke enflure.
  • Asthme bronchique.
  • Choc anaphylactique.

La forme de l'allergie dépend de la voie d'entrée de l'allergène, ainsi que du titre des complexes immuns dans le sang, plus le titre est élevé, plus l'attaque par l'allergie est difficile.

Urticaire

En fait, l'urticaire est une éruption allergique qui peut survenir localement et toucher de grandes surfaces cutanées. Cette éruption cutanée comporte de petits éléments structurels qui ne tendent pas à se confondre, mais peuvent se propager au fil du temps vers une peau saine.

L'urticaire est accompagnée de démangeaisons intenses, qui peuvent être si prononcées que les patients auront de profondes égratignures. Cette condition se heurte au fait que le grattage est la porte d'entrée des bactéries.

L’infection s’accompagne de complications septiques, qui nécessitent l’utilisation de groupes de médicaments supplémentaires pour le traitement. Dans les cas cliniques graves, l'ablation chirurgicale des foyers purulents peut être nécessaire, avec le risque de développer des processus septiques généralisés.

Le mécanisme de développement de l'urticaire est que la CEC est fixée dans l'endoderme, ce qui conduit à son inflammation. Les démangeaisons avec l'urticaire sont le résultat de la formation d'histamine dans les foyers d'inflammation. C'est ce médiateur inflammatoire qui provoque des démangeaisons.

L'urticaire se développe progressivement. Premièrement, il existe des éruptions distinctes qui se propagent dans le temps. Les formes sévères d'une telle réaction peuvent couvrir toute la surface du corps, ce qui est la cause de l'état extrêmement grave des patients.

Il convient de noter que l'apparition d'éruptions cutanées sur le dos, les fesses et la face arrière des membres inférieurs chez les patients alités augmente considérablement le risque d'escarres.

Les symptômes d'allergie chez l'adulte nécessitent une différenciation des maladies de la peau et des maladies vénériennes.

Toux et asthme asthmatiques

Le contact allergique avec diverses substances aérosols et la poussière s'accompagne d'une altération de la fonction respiratoire. Dans les formes plus douces, il se manifeste sous la forme de toux asthmatique, qui est dans la nature des attaques. Ces attaques surviennent plus souvent la nuit et durent jusqu'à 1 heure.

À la fin d'une toux, les patients libèrent une assez grande quantité d'expectorations visqueuses et claires. C'est l'apparition de crachats qui constitue le critère différentiel pour l'exclusion des maladies infectieuses des bronches ou des poumons.

Dans les cas où il n'y avait pas de traitement pour la toux asthmatique, ou si la quantité d'allergène était importante, il y a des crises d'asthme bronchique. Cette condition diffère de la sévérité de la toux d'asthme, ainsi que de la présence d'un bronchospasme.

Dans l'asthme, il y a une production accrue de crachats qui, comme une forme bénigne, est très visqueuse, un gonflement de la muqueuse bronchique, ainsi qu'un bronchospasme. Ensemble, ces trois processus conduisent à une ventilation altérée. Il y a une dyspnée expiratoire, dans laquelle il y a une difficulté à expirer.

En conséquence, chez l'homme, la taille de la poitrine augmente et les espaces intercostaux deviennent perceptibles à distance. Le manque de soins médicaux en temps opportun peut être fatal.

Les causes de l'allergie chez l'adulte peuvent contenir des facteurs tels que le tabagisme, qui peuvent confondre la réaction avec la bronchite du fumeur.

Œdème de Quincke

Cette affection est caractérisée par un gonflement du tissu sous-cutané. L'œdème de Quincke a un synonyme - angioedema. Le gonflement du tissu adipeux peut être localisé dans n’importe quelle partie du corps humain. Mais, le plus souvent, il se développe dans le visage et le cou. Cette affection est dangereuse car l’œdème peut entraîner le chevauchement de la lumière des voies respiratoires supérieures et l’asphyxie.

Les symptômes d'allergie, et cette forme, sont assez fréquents parmi tous les cas cliniques.

L'œdème commence par une anxiété et des démangeaisons au visage. Après cela, il y a une augmentation du cou, des paupières et des lèvres, qui peut être assez prononcée. Ces symptômes peuvent être accompagnés d'un manque d'air en raison du rétrécissement des voies respiratoires.

Les formes les plus graves d'angioedème résultent de la défaite du tissu adipeux de la cavité abdominale ou du médiastin. Dans de tels cas, le tableau clinique peut ressembler à celui du syndrome ischémique abdominal ou de l’angine de poitrine.

L'œdème de Quincke nécessite des soins médicaux d'urgence pour éliminer les symptômes mettant la vie en danger.

Choc anaphylactique

Une telle réaction allergique est considérée comme la manifestation la plus dangereuse des allergies. Cela est dû au fait qu'il s'accompagne d'une violation des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et urinaire.

Avec le choc anaphylactique, la pression artérielle d'une personne diminue, la fréquence cardiaque ralentit. Combiné à une insuffisance respiratoire, cela entraîne une hypoxie tissulaire grave.

En outre, il existe une violation de la production d'urine, qui est associée à l'accumulation dans les tissus des complexes immuns des reins en circulation. La violation de la production d'urine peut causer des dommages à la paroi du cerveau causée par les produits à base d'urée.

Dans ce contexte, le patient souffre d'un trouble de la conscience, même du coma. Une perturbation du cerveau aggrave la situation, car un dysfonctionnement des centres respiratoires et vasomoteurs de la moelle oblongate apparaît.

Les symptômes d'allergie chez les enfants dans ce cas sont extrêmement dangereux et peuvent provoquer des modifications irréversibles des organes et des tissus.

Diagnostics

Les mesures de diagnostic des réactions allergiques ne sont pas effectuées avant les soins d’urgence. Ensuite, des tests d’application et des tests d’allergie sont effectués dans le but d’identifier l’allergène susceptible de provoquer le développement de telles affections.

Dans certains cas, l'identification d'un allergène peut prendre un temps considérable, car ces études sont réalisées par exclusion et sélection.

En outre, des tests de laboratoire permettent d’évaluer l’état du système immunitaire humain ainsi que le degré de dommage causé par une réaction allergique.

Traitement

Il est préférable de traiter les réactions allergiques dans un hôpital allergologique. En effet, même des manifestations bénignes peuvent progresser et provoquer un choc anaphylactique.

De plus, l'œdème de Quincke et le choc anaphylactique nécessitent une hospitalisation à l'unité de soins intensifs ou à l'unité de soins intensifs.

Les moyens de traiter les allergies dépendent de la forme de la manifestation et de sa gravité. Les médicaments de base pour le soulagement des symptômes sont les antihistaminiques et les hormones du cortex surrénalien. Ainsi, appliquez:

  • Comprimés d'antihistaminiques. Les principaux représentants de ces médicaments sont Diazolin et Claritin.
  • Injectables. La diphenhydramine est la principale substance utilisée pour les allergies. Cette substance vous permet d’éliminer rapidement les allergies, à l’exception des formes extrêmement sévères.
  • Hormones surrénales. Les glucocorticostéroïdes sont administrés par voie parentérale. Peut-être intramusculaire, intraveineux et goutte à goutte. Ces médicaments ont un puissant effet anti-allergique et éliminent l'inflammation.

Le reste du traitement est prescrit de façon symptomatique. Les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Bronchodilatateurs. Pour les crises de toux et d’asthme asthmatiques, on utilise des inhalateurs de poche contenant des substances qui dilatent la lumière de l’arbre bronchique. Avec leur inefficacité utilisé aminophylline et glucocorticostéroïdes.
  • Pommades contenant des antihistaminiques ou des hormones. L'utilisation de telles pommades est un traitement étiotrope et symptomatique de l'urticaire. Ces remèdes empêchent la propagation de la pathologie, éliminent l'inflammation et réduisent l'intensité des démangeaisons.
  • Oxygénothérapie. L'oxygène est utilisé avec des symptômes d'insuffisance respiratoire, qui se manifestent sous forme d'allergie pulmonaire et de choc anaphylactique. Ceci est fait afin de rétablir la concentration normale en oxygène dans le sang et, en conséquence, dans les tissus. La normalisation des niveaux d'oxygène est extrêmement importante pour le cerveau car l'organe central du système nerveux est extrêmement sensible à l'hypoxie.
  • Préparations pour augmenter la pression artérielle. Le choc anaphylactique se produit avec une chute de la pression artérielle, ce qui augmente l'hypoxie. Les soins d'urgence en cas de choc ont pour but de rétablir les paramètres hémodynamiques normaux.
  • Diurèse forcée. Afin de sortir le plus rapidement possible la CEC de la circulation sanguine, la technique de la diurèse forcée est appliquée. Il consiste en une combinaison de thérapie par perfusion abondante et des diurétiques les plus puissants. Pour les liquides intraveineux, on utilise des solutions d'électrolyte, de la soude, des solutions de protéines, ainsi que du glucose. L'utilisation de cette méthode nécessite un contrôle obligatoire de la quantité d'urine excrétée.

La fourniture de soins d'urgence joue un rôle important dans le traitement des allergies. Tout d’abord, les personnes environnantes doivent appeler l’équipe de l’ambulance, puis mettre un terme au contact du patient avec l’allergène. Cette action est très importante, car si elle n’est pas remplie, les symptômes vont progresser.

Après cela, le patient doit fournir de l'air frais. Si possible, il est sorti ou transporté dans la rue. Si ce n'est pas possible, il déboutonne ses vêtements timides et le place près d'une feuille de fenêtre ouverte.

Si possible, vous pouvez administrer des antihistaminiques, mais à l'arrivée, l'ambulance doit être signalée au personnel médical. Il est important de prescrire un traitement médicamenteux pour éviter les surdoses.

Prévention

Si une personne sait qu’elle a une sensibilité individuelle à une substance, elle doit suivre un certain nombre de règles dont le but est d’empêcher le développement de réactions allergiques. Ceux-ci incluent:

  • Élimination complète de la probabilité de contact avec l'allergène. Cela peut être réalisé en adhérant à un régime alimentaire, à la routine quotidienne et à l'organisation des conditions de vie.
  • S'il n'est pas possible d'exclure le contact avec l'allergène, l'administration systématique de comprimés d'antihistaminique est indiquée. Ils doivent être pris à des fins prophylactiques, sans attendre le développement de conditions pathologiques.
  • Maintenir le système immunitaire à un niveau suffisant. Pour ce faire, appliquez des immunostimulants et des complexes de vitamines, qui sont pris sur ordonnance du médecin et un schéma peint.
  • Consultations périodiques de l'allergologue. La présence d'allergies oblige le patient à consulter régulièrement un allergologue. Cela est nécessaire pour pouvoir réviser le schéma de consommation de drogues et obtenir des recommandations supplémentaires concernant le mode de vie.

L'allergie est une pathologie pouvant entraîner des conditions extrêmement dangereuses pouvant causer des dommages irréparables au corps. Il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour prévenir le développement de ces pathologies, car leur traitement nécessite un traitement intensif urgent.

Bonjour, je suis l'auteur et l'expert du site avec l'éducation médicale. J'écris des critiques pour divers produits et préparations.

Allergie aux médicaments: comment traiter et quels symptômes apparaissent?

La disponibilité générale des médicaments a conduit à de fréquents cas d’allergie aux médicaments. Une telle allergie est caractérisée par une multiplicité de symptômes, elle peut apparaître soudainement, ne pas se manifester avant plusieurs semaines.

Des allergies médicamenteuses peuvent survenir chez un homme, une femme, un adolescent ou un nourrisson. Chaque médicament peut devenir un allergène qui affecte la peau, le système visuel et les organes internes.

Qu'est-ce qu'une allergie aux médicaments?

L'allergie médicamenteuse est une réaction individuelle du corps à un médicament pris par voie orale, administré par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Se développant au cours de l'évolution aiguë de la maladie, les allergies aux médicaments se multiplient et aggravent son évolution, entraînant l'invalidité du patient et le décès de celle-ci.

En pratique clinique, il existe des groupes de patients pour lesquels le développement d'une allergie médicamenteuse est prédite avec la probabilité la plus élevée:

  • Les employés des sociétés pharmaceutiques et des pharmacies, les médecins, les infirmières - tous ceux qui sont en contact permanent avec des médicaments;
  • Les personnes ayant des antécédents d’autres types d’allergies;
  • Patients présentant une prédisposition aux allergies déterminée génétiquement;
  • Les patients souffrant de tout type de maladie fongique;
  • les patients atteints de maladies du foie, les troubles de l'enzyme et les systèmes métaboliques.

L'allergie médicamenteuse présente un certain nombre de caractéristiques permettant de l'identifier à partir de réactions pseudo-allergiques:

  • Les signes d’allergie aux médicaments sont différents des effets secondaires du médicament;
  • Le premier contact avec le médicament passe sans réaction;
  • Les systèmes nerveux, lymphatique et immunitaire sont toujours impliqués dans la survenue d'une véritable réaction allergique;
  • Le corps a besoin de temps pour la sensibilisation - une augmentation lente ou transitoire de la sensibilité du corps au stimulus. Une réaction à part entière se développe lorsque vous renouez avec le médicament. La formation de la sensibilisation en termes temporaires prend de plusieurs jours à plusieurs années;
  • Pour une réaction allergique au médicament, une micro-dose du médicament suffit.

Le niveau de sensibilité est influencé par le médicament lui-même, la manière dont il est introduit dans le corps, la durée de l'administration.

Pourquoi une allergie aux médicaments survient-elle?

Actuellement, la cause du développement d'une allergie aux médicaments n'a pas été établie avec précision.

Les experts parlent d'un ensemble de facteurs de causalité provoquant une réaction douloureuse du corps:

  • Le facteur héréditaire - il est établi de manière fiable que la susceptibilité aux allergies est héréditaire. Une personne allergique a toujours des parents sanguins souffrant de tout type d’allergie;
  • L'utilisation d'hormones et d'antibiotiques dans l'agriculture - l'utilisation de tels produits augmente la sensibilité du corps humain aux préparations d'animaux introduites;
  • Accessibilité des médicaments - conduit à leur utilisation incontrôlée, violation de la durée de conservation, surdose;
  • Pathologies concomitantes - une réponse immunitaire insuffisante de l'organisme entraîne des maladies chroniques, des infections à helminthes, des troubles du fonctionnement du système hormonal.

L'allergie est un grave problème de la société moderne. Plus de 93% des personnes au moins une fois dans leur vie l'ont rencontré: toux, démangeaisons, larmoiement et autres. Le plus tôt vous commencez le traitement, mieux ce sera. L'outil soulage non seulement les symptômes des réactions allergiques, mais élimine également la cause.

En règle générale, le problème disparaît 15 minutes après l'utilisation des gouttes. C’est un complexe végétal naturel, créé à partir d’herbes naturelles. Je peux conseiller le médicament à mes patients en toute confiance!

Les étapes de l'allergie

L'allergie aux médicaments dans son développement passe par les étapes suivantes:

  • Immunologique - la phase initiale du contact de l'allergène avec le corps. Le stade auquel seulement augmente la sensibilité du corps au médicament administré; les réactions allergiques ne se manifestent pas;
  • Pathochimique - le stade auquel des substances biologiquement actives, des «poisons de choc», commencent à être libérées. Dans le même temps, le mécanisme de leur suppression est désactivé, la production d'enzymes qui suppriment l'action des médiateurs d'allergie diminue: histamine, bradykinine, acétylcholine;
  • Physiopathologique - le stade auquel se produisent des phénomènes spastiques dans les systèmes respiratoire et digestif, la formation du sang et les processus de coagulation du sang sont perturbés, sa composition en sérum change. Au même stade, les terminaisons des fibres nerveuses sont irritées, des sensations de démangeaisons et de douleurs accompagnent tous les types de réactions allergiques.

Symptômes d'allergies médicamenteuses

En fait, il a été établi que la gravité des symptômes et le tableau clinique de l’allergie au médicament sont liés au type d’utilisation du médicament:

  • Action locale en matière de médicaments - zones touchées. Les premiers symptômes apparaissent quelques minutes après l’utilisation du médicament;
  • Administration orale - la réaction est faible, les symptômes disparaissent immédiatement après l'arrêt du médicament;
  • Administration intraveineuse - réactions fortes et vives. L'utilisation répétée du médicament est fatale.

Il existe trois groupes de réactions caractéristiques des allergies aux médicaments:

    Type aigu ou immédiat - caractérisé par la foudre. Temps de développement de plusieurs minutes à une heure après le contact avec l'allergène.
    Comment les manifestations spécifiques sont considérées:

  • urticaire - apparition de vésicules rose pâle légèrement surélevées au-dessus de la surface de la peau, la progression du processus se confondant en un seul endroit;
  • Œdème de Quincke - gonflement total du visage, de la bouche, des organes internes et du cerveau;
  • bronchospasme - altération de la perméabilité bronchique;
  • choc anaphylactique;
  • Réactions subaiguës - du moment du contact avec l'allergène jusqu'à l'apparition des premiers signes, passez la journée.
    Les symptômes les plus importants incluent:

    • états fébriles;
    • exanthème maculo-papuleux;
  • Réactions de type retardé - les limites temporelles du développement sont étendues. Les premiers signes sont enregistrés à la fois quelques jours et quelques semaines après l'administration du médicament.
    Les manifestations caractéristiques sont:

    • polyarthrite;
    • arthralgie;
    • maladie sérique;
    • défaire ou modifier les fonctions des organes et systèmes internes;
    • inflammation des vaisseaux sanguins, des veines, des artères;
    • dysfonctionnement de la formation du sang.
  • Quelle que soit la forme ou le type d'allergie médicamenteuse, les lésions du derme, des systèmes respiratoire, visuel et digestif sont caractéristiques.

    Les symptômes communs incluent:

    • Puffiness des paupières, des lèvres, des joues, des oreilles;
    • Démangeaisons au nez, aux yeux, à la peau;
    • Larmoiement incontrôlable;
    • Toux, respiration sifflante;
    • Légère décharge transparente du nez;
    • Rougeur de la sclérotique, accumulation d'exsudat aux coins des yeux;
    • Éruption cutanée de type cortex;
    • Des cloques ressemblant à des brûlures d'ortie;
    • Ulcères et vésicules - vésicules soulevées au-dessus de la surface de la peau,

    Quels médicaments provoquent une réaction allergique?

    Une réaction allergique peut être déclenchée par le médicament le plus connu et le plus inoffensif.

    Allergie aux antibiotiques

    Les symptômes les plus importants sont causés par des médicaments par inhalation. Processus allergique se développe chez 15% des patients.

    Il existe plus de 2000 antibiotiques, de composition chimique et de spectre d'action différents.

    Pénicillines

    Si vous êtes allergique à n’importe quel type de pénicilline, tous les médicaments de cette gamme sont exclus.

    Les plus allergiques ont:

    Les réactions allergiques se manifestent par:

    Céphalosporines

    Pour toute manifestation d'allergie aux préparations de pénicilline, l'utilisation des céphalosporines est exclue en raison de leur similarité structurelle et du risque de réactions croisées.

    La possibilité de développement de processus allergiques graves est faible. Manifestations allergiques chez les adultes et les enfants sont similaires, consistent en l'apparition d'une éruption cutanée diversifiée, l'urticaire, un tissu œdème.

    Le plus grand nombre de réactions allergiques provoquent des médicaments des première et deuxième générations:

    Macrolides

    Préparations à utiliser lorsqu'il est impossible d'utiliser des pénicillines et des céphalosporines.

    Le plus grand nombre de réactions allergiques enregistrées avec l'utilisation de l'Oletretrin.

    Tétracyclines

    Les symptômes caractéristiques de l’allergie aux médicaments se manifestent lors de l’application:

    • Tétracycline;
    • Pommade à la tétracycline;
    • Tigacile;
    • Doxycycline

    La possibilité de réactions croisées allergiques entre les représentants de la série. Les réactions allergiques se produisent rarement, se produisent dans un type reaginic, se manifestant par des éruptions cutanées et de l'urticaire.

    Les aminosides

    Les réactions allergiques se développent principalement sur les sulfites, qui font partie des préparations de cette série. Avec la plus grande fréquence de processus allergiques se développent avec l'utilisation de la néomycine et de la streptomycine.

    Avec l'utilisation à long terme de médicaments a noté:

    Allergie aux anesthésiques

    Chez la plupart des patients, les allergies ne proviennent pas de l'anesthésique lui-même, mais des conservateurs, du latex ou des stabilisants, qui en font partie.

    Le plus grand nombre de cas d'allergie médicamenteuse est observé lors de l'utilisation de Novocaïne et de lidocaïne. Auparavant, il était considéré possible de remplacer Novocain par la lidocaïne. Cependant, il y a eu des cas de réactions anaphylactiques aux deux médicaments.

    Allergie aux antipyrétiques

    Les premiers cas de réponse inadéquate du corps à l'aspirine ont été constatés au début du siècle dernier.

    En 1968, une allergie à l'aspirine a été attribuée à une maladie respiratoire distincte.

    Les variantes des manifestations cliniques sont diverses - du léger rougissement de la peau aux pathologies graves des voies respiratoires.

    Les manifestations cliniques sont renforcées en présence de maladies fongiques, de pathologies du foie et de troubles métaboliques.

    Une réaction allergique peut provoquer tout agent antipyrétique composé de paracétamol:

    Allergie aux sulfamides

    Tous les médicaments de cette série ont un degré d'allergénicité suffisant.

    Surtout noté:

    Les réactions allergiques se manifestent par des troubles intestinaux, des vomissements, des nausées. Sur la partie de la peau, une éruption cutanée généralisée, une urticaire et un œdème ont été observés.

    Des symptômes plus graves apparaissent dans des cas exceptionnels et consistent en un érythème polymorphe, une fièvre, des troubles du sang.

    Allergie aux médicaments contenant de l'iode

    Les réactions caractéristiques comprennent l'apparition d'une éruption cutanée à l'iode ou d'une iododermatite. Des érythèmes et des éruptions cutanées sont observés aux endroits de contact de la peau et du médicament contenant de l’iode. À l'atteinte de la substance se développe dans l'urticaire iodée.

    La réponse du corps peut provoquer tous les médicaments, y compris l'iode:

    • Infusion d'alcool d'iode;
    • Solution de Lugol;
    • Iode radioactif utilisé dans le traitement de la glande thyroïde;
    • Antiseptiques, tels que l'iodoforme;
    • Préparations à base d'iode pour le traitement des arythmies - Amidoron;
    • Préparations d'iode utilisées dans les diagnostics radio-opaques, par exemple, Urografin.

    En règle générale, les réactions à l'iode ne sont pas dangereuses. Après l'arrêt du médicament, elles disparaissent rapidement. Seule l'utilisation de médicaments radio-opaques entraîne des conséquences graves.

    Allergie à l'insuline

    Le développement d'un processus allergique est possible avec l'introduction de tout type d'insuline. Le développement de réactions dues à une quantité importante de protéines.

    Plus ou moins, des allergies peuvent survenir lors de l'utilisation de ces types d'insuline:

    • Insuline Lantus - une légère réaction sous la forme d'éruptions cutanées, de rougeurs, d'un léger gonflement;
    • Insuline NovoRapid - certains patients développent un bronchospasme, un œdème grave, des bouffées vasomotrices;
    • Insuline Levemir - symptômes similaires aux manifestations d’allergies alimentaires:
      • les coudes et les genoux rugueux;
      • rougeur de la joue;
      • démangeaisons de la peau.

    Si les symptômes de l'allergie au médicament ne peuvent pas être arrêtés, des injections d'insuline sont effectuées avec l'administration simultanée d'hydrocortisone. Dans ce cas, les deux médicaments sont réunis dans une seringue.

    Allergie à la tuberculine

    Le développement d'un processus allergique est provoqué par les deux tests immunologiques:

    • Réaction Pirke - lorsque le médicament est appliqué sur la peau éraflée par le scarificateur;
    • Réaction de Mantoux - lorsque l'échantillon est mis injection.

    La réaction se produit à la fois sur la tuberculine elle-même et sur le phénol qui fait partie du vaccin.

    Les processus allergiques se manifestent par:

    • une éruption cutanée;
    • papules élargies et intensément colorées;
    • démangeaisons et douleurs dans la zone d'injection;
    • ganglions lymphatiques élargis.

    Allergie à la vaccination

    L'allergie à la vaccination se développe comme une réponse pathologique du corps à l'un des composants du vaccin:

    Les plus dangereux en allergologie sont:

    • Vaccination DTC - se manifestant par des symptômes dermatologiques graves;
    • Vaccin contre l'hépatite B - non utilisé en cas de réaction à la levure alimentaire constituant le vaccin;
    • Vaccin antipoliomyélitique - la réaction se manifeste sous ses deux formes - inactivée et orale. Le développement de processus allergiques est le plus souvent observé chez les patients présentant une réaction à la kanamycine et à la néonacine;
    • Vaccin anti-tétanique - les manifestations allergiques sont graves, allant jusqu’à l’œdème de Quincke.

    Histoires de nos lecteurs!
    "J'ai une allergie saisonnière annuelle. Je vis dans une maison privée, je bricole dans le jardin, bien que je souffre d'une réaction allergique au pollen de nombreuses plantes. En résumé, je passe mes journées d'été avec un écoulement nasal constant, une toux, des démangeaisons et un gonflement.

    A commencé à prendre ces gouttes sur les conseils d'un ami. Les symptômes se sont lentement atténués, j'ai commencé à me sentir plus facile, la rhinite allergique et le nez qui coule ont cessé de gêner. Un bon médicament pour les allergies et les maladies et carences connexes, je le recommande! "

    Diagnostics

    Le diagnostic comprend:

    • Recueillir l'histoire de la vie - il s'avère si le patient a des parents avec des allergies; un patient a eu une réaction pathologique à la nourriture, aux cosmétiques, aux produits chimiques ménagers;
    • Recueillir l'historique de la maladie - il s'avère si le patient avait un contact permanent avec des médicaments en raison d'obligations professionnelles; si le patient a été vacciné et comment il a toléré les vaccinations; si le patient a déjà eu des réactions locales ou systémiques aux médicaments;
    • Méthodes d'enquête instrumentales.

    Méthodes d'examen de laboratoire

    Les méthodes actuelles de diagnostic instrumental comprennent:

    • Analyse du sérum du patient - avec certitude, il est possible de déterminer la présence d’anticorps dirigés contre des médicaments. Elle est réalisée à l’aide de méthodes de dosage immunoenzymatique et radio-allergosorbant;
    • Le test basophile direct et indirect de Shelley - vous permet de déterminer la sensibilité du patient au médicament;
    • Test d'altération allergique des leucocytes - les lésions leucocytaires sont détectées sous l'influence d'un allergène;
    • La réaction d'inhibition de la migration des leucocytes - évalue la possibilité de production de leucocytes par les lymphokines en réponse à l'action de l'antigène. À l’aide de cette méthode, les réactions aux préparations d’AINS, aux sulfamides et aux anesthésiques locaux sont diagnostiquées;
    • Les tests cutanés et les tests de piqûre appliqués sont très susceptibles de révéler la sensibilité de l'organisme à l'allergène du médicament. Les tests de Prik sont fiables contre les antibiotiques et les tests d'application renseignent sur la dermatite de contact allergique.

    Tests de provocation

    Dans le diagnostic des allergies au médicament, les tests de provocation sont rarement utilisés et uniquement dans les cas où la relation entre l'utilisation du médicament et le développement de la réaction ne peut pas être établie, et le médicament doit continuer à être utilisé pour des raisons de santé.

    Effectuer de tels tests:

    • Échantillon sublingual - le médicament sous forme de comprimé ou sa solution aqueuse est utilisé. Une pilule ou un sucre contenant des gouttes de drogue est placé sous la langue. Après quelques minutes, la patiente montre les premiers signes d'allergie;
    • Provocation dosée - à très petites doses, le patient reçoit une injection de médicament par voie sous-cutanée ou intramusculaire. L’observation médicale après l’administration du médicament dure au moins une demi-heure.

    Il existe un certain nombre de contre-indications conditionnelles et inconditionnelles à ces tests:

    • Aigu pour tout type d'allergie;
    • Choc anaphylactique;
    • Maladies des reins, du foie, du coeur en phase de décompensation;
    • Lésions sévères des glandes endocrines;
    • Période de gestation;
    • L'âge de l'enfant est moins de six ans.

    Premiers soins pour les allergies avec la complication de la manifestation immédiate

    Il ne faut pas surestimer la valeur d’une assistance opportune en cas d’œdème de Quincke et de choc anaphylactique.

    La facture dure plusieurs minutes, pendant lesquelles vous pouvez sauver la vie d'une personne:

    • Évitez le contact avec l'allergène.
    • Déboucher le col, la ceinture, libérer le cou et la poitrine, donner de l'air frais à la victime;
    • Placez les pieds du patient dans un récipient rempli d'eau tiède ou fixez-y un coussin chauffant.
    • Pour placer l'œdème mis froid, par exemple, un coussin chauffant rempli de glace ou juste un morceau de glace enveloppé dans une serviette;
    • Vérifiez le pouls et la respiration, si nécessaire, effectuez un massage cardiaque indirect;
    • Donnez au patient un vasoconstricteur, s'il est impossible de prendre une dose orale, déposez des gouttes dans le nez;
    • Donner au patient des médicaments anti-allergiques, du charbon actif ou d'autres agents absorbants;
    • Boire le patient avec de l'eau minérale alcaline;
    • Pour réduire les démangeaisons et les douleurs, lubrifiez les taches d’urticaire avec de l’acide salicylique ou des solutions de menthol;
    • En cas de choc anaphylactique, ouvrir les dents du patient, placer la victime sur le côté afin d'éviter l'aspiration des voies respiratoires par le vomi.

    Fatigué de la dermatite?

    Peeling de la peau, éruption cutanée, démangeaisons, ulcères et vésicules, les fissures sont tous des symptômes désagréables de la dermatite.

    Sans traitement, la maladie progresse, la zone cutanée touchée par les éruptions cutanées augmente.

    Nos lecteurs recommandent d’utiliser le nouveau remède - la cire crème HEALTH avec venin d’abeille.

    Il a les propriétés suivantes:

    • Élimine les démangeaisons après la première utilisation.
    • Restaure, adoucit et hydrate la peau.
    • Élimine les éruptions cutanées et la desquamation après 3-5 jours
    • Après 19-21 jours, élimine complètement les plaques et leurs traces
    • Empêche l'apparition de nouvelles plaques et une augmentation de leur superficie

    Traitement d'allergie

    Pour les formes sévères, l'aide d'un allergologue et un traitement hospitalier sont nécessaires. La première étape du traitement des allergies aux médicaments consiste à éliminer le médicament qui a provoqué l’allergie.

    Le traitement thérapeutique est basé sur l’utilisation de médicaments sédatifs, sorbants et antihistaminiques et se présente comme suit:

    • Sorbants - dans le cas de médicaments qui provoquent des allergies par voie orale, le patient est lavé l’estomac et lui prescrit des sorbants tels que Polysorb, Enterosgel ou du charbon actif;
    • Antihistaminiques pour administration orale - des médicaments tels que Tavegil, Claritin, Suprastin sont nécessaires;
    • Préparations topiques - Pour éliminer les réactions locales, Fenistil Gel est prescrit pour le traitement des symptômes légers, ainsi que de l'Advantan, un médicament hormonal utilisé pour traiter les symptômes fortement prononcés.
    • Médicaments injectables - en cas de préservation des symptômes aigus par voie intramusculaire injectée de prednisolone. Et également dans de tels cas, la diffusion intraveineuse est réalisée avec du chlorure de sodium.